NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on etre plus ou moins libre ? Peut-on etre responsable sans etre coupable ... >>


Partager

Peut-on être responsable de ce dont on n'a pas conscience ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on être responsable de ce dont on n'a pas conscience ?



Publié le : 16/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on être responsable de ce dont on n'a pas conscience 	?
Zoom
  • Deux interprétations possibles de la question:


— suis-je responsable de ce qui se déroule dans la société ou l'histoire sans que j'en aie conscience?
— suis-je responsable de ce qui a lieu dans mon inconscient?
Dans les deux cas, la problématique est morale (responsabilité) plus que juridique.



- Il s'agit de savoir, si, malgré tout, une part de ma responsabilité est engagée dans de tels événements. Question a priori surprenante: comment me sentir responsable de ce qui est hors de ma portée (hors de la portée de ma conscience)? Mais qui se justifie à partir du moment où j'admets que tout être humain a pour tâche, dans sa propre existence, de définir à travers son propre comportement ce que peut être l'humanité, et donc, réciproquement, de se sentir concerné par tous les événements qui touchent l'humanité sous toutes ses formes - même apparemment la plus « lointaine«.- C'est-à-dire d'un point de vue existentialiste. Rappeler la position de Sartre: engagement intégral. La liberté totale dont je jouis a pour revers une responsabilité elle-même sans limite, qui m'oblige à prendre position sur tout - et donc à vouloir que rien n'échappe à ma conscience. Faute de quoi je suis un « salaud«.- Même si l'on juge cette thèse irréaliste, elle a l'avantage de souligner que rien de ce qui est humain ne doit m'être étranger - et résonne d'un souvenir de Kant : il m'appartient, moralement parlant, de tout faire pour la réalisation de l'humanité. Refuser ce type de responsabilité sous prétexte qu'elle est écrasante ou que je n'ai pas à savoir ce qui se passe dans des régions lointaines ou sous des régimes étrangers, c'est trouver refuge dans un conformisme qui n'a aucune valeur morale et me «délivre« en effet de ma responsabilité (mais se délivrer, c'est ici renoncer à l'humanité en moi).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1916 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on être responsable de ce dont on n'a pas conscience ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit