Peut-on parler d'un droit naturel ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Si le droit est relatif au temps et au lieu, ... Le droit doit-il suivre les moeurs ? >>


Partager

Peut-on parler d'un droit naturel ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on parler d'un droit naturel ?



Publié le : 4/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Peut-on parler d'un droit naturel ?
Zoom

Le droit naturel est la mesure absolue du juste et de l'injuste. Chaque homme a en lui cette idée de ce qui autorisé ou défendu. Par exemple, chacun s'accorde à condamner le meurtre ou le vol. Le droit naturel permet de juger si telle ou telle loi positive est bonne ou non. Mais, le droit est toujours relatif à une culture donnée. Le droit est conventionnel et relatif. Il est impossible d'évoquer un droit naturel.



Le positivisme ne manque donc pas d'arguments. La principale objection à lui adresser est celle-ci : en assimilant légal et légitime, on se prive du moyen de critiquer le droit positif, lorsqu'il incite à des comportements manifestement inacceptables, face auxquels le positivisme laisse désarmé (cas d'une législation raciste, par exemple). Le droit est fondé sur la contrainte Le droit de nature est la liberté qu'a chacun d'user de son pouvoir propre« (Hobbes, Léviathan). Dans ces conditions, l'état de nature est un état de guerre qui ne prend fin qu'avec l'état social (ou état de droit). Soit parce qu'un homme parvient à soumettre les autres, soit parce que les hommes conviennent d'abandonner leurs droits naturels à un pouvoir supérieur capable de les contraindre à vivre en paix. L'expérience dément l'hypothèse d'un droit naturel Si un droit naturel existait, on trouverait des lois constantes et universelles dans les différents droits positifs des nations; or, il n'en est rien. "Sur quoi [le souverain] la fondera-t-il, l'économie du monde qu'il veut gouverner ? Sera-ce sur le caprice de chaque particulier ? Quelle confusion ! Sera-ce sur la justice ? Il l'ignore.


  • I) Le droit naturel comme voix de la Raison.

a) Le droit naturel c'est la justice même.
b) Le droit naturel est une exigence morale universelle.
c) Le droit naturel est un idéal.

  • II) Il n'y a pas de droit naturel.

a) Le droit est toujours fondé sur une contrainte.
b) L'expérience dément l'hypothèse du droit naturel.
c) Le droit est toujours relatif et culturel.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Peut-on parler d'un droit naturel ? Corrigé de 3266 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on parler d'un droit naturel ?" a obtenu la note de : aucune note

Peut-on parler d'un droit naturel ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit