NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Un raisonneur a beau me prouver que je ne sui ... Convient-il de distinguer entre le moi et l'i ... >>


Partager

Peut-on parler d'une vérité morale dans le même sens et au même titre que d'une vérité physique

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on parler d'une vérité morale dans le même sens et au même titre que d'une vérité physique



Publié le : 20/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Peut-on parler d'une vérité morale dans le même sens et au même titre que d'une vérité physique
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Peut-on parler d'une vérité morale dans le même sens et au même titre que d'une vérité physique




La seconde n'est pas complètement inacceptable : de même qu'on oppose « le physique » et « le moral », on pourrait opposer la vérité de ces deux domaines. Mais tel n'est pas l'usage : c'est plutôt à la vérité psychologique qu'on oppose la vérité physique. Il ne nous reste donc qu'à voir dans la vérité morale celle qui concerne les affirmations de la morale : le sens de la vie, la réalité de l'obligation et tout le système des obligations qui constituent le code moral. C'est la vérité de ces affirmations que nous avons à comparer avec la vérité de celles que nous portons sur le monde physique. II. -- VÉRITÉ MORALE ET VÉRITÉ PHYSIQUE Remarquons-le d'abord en commençant, malgré l'article indéfini « Une » (une vérité morale, une vérité physique), la comparaison porte, non sur les vérités morales et sur les vérités physiques, c'est-à-dire sur les propositions tenues pour vraies dans ces deux domaines, mais sur la vérité de ces deux catégories de propositions. Il est bien évident que la proposition : « ne mens pas », diffère profondément de la formule y = gt : l'une est à l'impératif, l'autre à l'indicatif; l'une donne une directive générale et assez vague, l'autre est d'une précision rigoureuse, etc. Mais la vérité de l'une diffère-t-elle de la vérité de l'autre ? Là est la question. Pour nous, ou subjectivement, la différence est très importante : les propositions morales ne nous affectent pas comme les propositions physiques et nous n'y adhérons pas de la même manière.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1421 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Peut-on parler d'une vérité morale dans le même sens et au même titre que d'une vérité physique " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit