NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les chefs d'oeuvres du passé sont bons pour ... Se sentir obligé, est-ce renoncer à sa liber ... >>


Partager

Peut-on penser l'histoire sans affirmer la liberté humaine ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on penser l'histoire sans affirmer la liberté humaine ?



Publié le : 20/7/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on penser l'histoire sans affirmer la liberté humaine ?
Zoom

La question qui nous est posée est singulièrement complexe. En effet, en nous demandant si nous pouvons penser l’histoire sans affirmer la liberté humaine, nous cherchons à déterminer s’il est possible de se représenter le développement des hommes à travers le temps sans les considérer dotés de cette faculté qu’est la liberté. A première vue, nous pouvons dire que l’histoire peut tout à fait être pensée sans affirmation de la liberté humaine, puisqu’elle peut être conçue comme une évolution commandée non par la liberté souveraine des sujets, mais par des sujets esclaves du déterminisme ou de leurs passions. A ce titre, l’histoire n’est pas faite par les hommes comme un artefact, mais elle est plutôt le résultat des passions et des déterminismes variés auxquels les individus sont soumis. Mais une telle thèse peut nous paraître contestable après de plus mûres réflexions, car on ne peut penser l’histoire sans affirmer la liberté des individus non seulement à produire des effets conformes à leur volonté, mais à produire des effets qui engagent directement le devenir historique. Penser l’histoire revient donc nécessairement à affirmer la liberté humaine, puisque l’histoire reflète l’efficacité de la volonté des individus. Mais nous verrons dans un dernier temps que penser l’histoire revient nécessairement à affirmer la liberté humaine, entendue non comme liberté des individus pris en particulier, mais liberté de l’humanité dont le récit historique narre l’avènement.

La question au centre de notre travail sera donc de déterminer si la production d’une pensée sur l’histoire est inséparable de l’affirmation de la liberté des hommes en particulier et de l’humanité dans son ensemble. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2146 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on penser l'histoire sans affirmer la liberté humaine ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit