LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on rire de tout ? Peut-on s'accorder sur des vérités morales ... >>


Partager

Peut-on rompre avec son passé ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on rompre avec son passé ?



Publié le : 23/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on rompre avec son passé	?
Zoom

Comme tous les sujets sur le passé, il évoque à la fois une dimension mémorielle et personnelle et une dimension historique, archéologique. Rompre avec son passé ne vaut pas uniquement dans le cadre de la vie personnelle, dans le sens où l’homme a la capacité d’oublier, de tirer un trait sur le passé et par conséquent de vivre uniquement dans le présent, il a la capacité de changer de par sa liberté. D’autre part, rompre avec son passé au niveau de l’histoire veut souvent dire mettre de côté, refuser une influence d’une époque historique sur la notre car cette dernière a été particulièrement douloureuse ou difficile. Est-ce possible de rompre totalement avec le passé ? La seule réalité humaine est le présent, notre conscience n’est qu’l’enchaînement d’instants qui se succèdent, le passé est définitivement perdu et terminé, on ne peut revenir dessus, le modifier. Aussi, ce passé est le nôtre, on ne le peut le changer et pourtant nous ne vivons qu’au présent. C’est ce paradoxe qu’il faudra comprendre avec cet aspect difficile de la temporalité.  



L'on doit remarquer l'ambiguïté du verbe « pouvoir » en français. Autrement dit sommes-nous invités à nous demander si nous pouvons être capables de rompre avec « notre » passé (à chacun d'entre nous) ; ou bien si nous avons le droit de rompre avec lui ; l'une et l'autre interrogation sont légitimes. Il est enfin à noter que la notion de rupture n'est pas équivalente à celle de libération (en ce sens que cette dernière peut s'effectuer par et dans une certaine « assimilation », un certain dépassement du passé).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3754 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on rompre avec son passé ?" a obtenu la note de :

9 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit