LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LE JUSTE PEUT IL SE PASSER DU VRAI ? Est-il sage de désirer l'immortalité ? >>


Partager

Peut-on soutenir avec Cioran qu'espérer c'est démentir l'avenir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on soutenir avec Cioran qu'espérer c'est démentir l'avenir ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on soutenir avec Cioran qu'espérer c'est démentir l'avenir	?
Zoom

Espérer désigne une opération du psychisme humain qui consiste à désirer au présent la réalisation d’une chose dans l’avenir sur laquelle notre action n‘a plus de prise. L’avenir est une dimension du temps, qui contrairement au passé et au futur, est tournée vers le futur, et il se distingue lui-même du futur dans sa relation au présent. Démentir, c’est contredire quelque un en prétendant qu’il n’a pas dit la vérité et ainsi affirmer la fausseté de cette assertion. Cela suppose de personnifier l’avenir; le discours que ce denier tiendrait, l’espoir aurait pour tâche de le contredire et d’en démontrer la fausseté. Ainsi le problème s’inscrit dans un contexte dialogique entre l’espoir humain et l’avenir : l’avenir dirait une vérité et l’espoir prétendrait s’inscrire en faux contre elle. Mais le démenti de l’avenir n’est lui-même qu’une prétention de l’espoir , qui pourrait à son tour être démenti par l’avenir. Ainsi de la confrontation entre l’espoir et l’avenir, on peut se demander qui aura le dernier mot. Il s’agit de savoir si le fait de démentir l’avenir constitue l’opération essentielle de l’espoir pouvant tenir lieu de sa définition.

Tout d’abord, on peut s’étonner de l’ordre impliqué par cette expression paradoxale. En effet plutôt que de mettre en premier l’avenir et l’espoir en second, en générale, on dit plutôt : « l’avenir n’a pas démenti mes espoirs «, ce qui suppose une primauté de l’espoir que l’avenir vient seulement ensuite confirmer ou infirmer. En ce sens espérer, ce serait plutôt démentir le présent en se tournant vers l’avenir. Néanmoins dans la mesure où l’avenir de toutes choses constitue une vérité universelle connue de tous, l’espoir tenterait d’opposer un démenti à cette vérité. Cependant puisque  l’avenir adviendra de toutes manières, il ne semble pas que l’espoir soit en mesure de ne fournir un démenti qu’illusoire. Nous sommes alors confrontés à ce problème : espérer doit-il être défini comme la tentative illusoire de contredire un avenir inéluctable ou bien au contraire  le démenti de l’avenir est-il une expression inadéquate pour caractériser le fait d’espérer ?

 



Peut-on soutenir avec Cioran qu'espérer c'est démentir l'avenir ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1608 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on soutenir avec Cioran qu'espérer c'est démentir l'avenir ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit