LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La morale peut-elle être conciliable avec le ... Peut-on tolérer l'intolérable ? >>


Partager

Peut-on tolérer toutes les opinions ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on tolérer toutes les opinions ?



Publié le : 31/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on tolérer toutes les opinions ?
Zoom

La tolérance est une marge de liberté accordée aux individus ou aux institutions, une liberté d’agir (comportement, déclaration, décider de ses propres règles de fonctionnement…) ; le droit assigne des limites à ces libertés toutes négatives puisque précisément limitées par la loi. La tolérance serait donc comme l’envers de la rigueur du droit. Certes non on ne peut tout tolérer, sauf à revenir à un état de nature où règnerait la loi du plus fort mais peut-on tolérer des actes de toute nature dans une certaine mesure, c'est-à-dire avant que tel acte ne soit jugé comme franchissant le seuil de l’illégalité ?



« Nous aurons suffisamment rempli notre tâche si nous donnons les éclaircissements que comporte la nature du sujet que nous traitons C'est qu'en effet on ne doit pas chercher la même rigueur dans toutes les discussions indifféremment, pas plus qu'on ne l'exige dans les productions de l'art. Les choses belles et les choses justes qui sont l'objet de la Politique, donnent lieu à de telles divergences et à de telles incertitudes qu'on a pu croire qu'elles existaient seulement par convention et non par nature. Une pareille incertitude se présente aussi dans le cas des biens de la vie, en raison des dommages qui en découlent souvent : on a vu, en effet, des gens périr par leur richesse, et d'autres périr par leur courage. On doit donc se contenter, en traitant de pareils sujets et partant de pareils principes, de montrer la vérité d'une façon grossière et approchée et quand on parle de choses simplement constantes et qu'on part de principes également constants, on ne peut aboutir qu'à des conclusions de même caractère. C'est dans le même esprit, dès lors, que devront être accueillies les diverses vues que nous émettons car il est d'un homme cultivé de ne chercher la rigueur pour chaque genre de choses que dans la mesure où la nature du sujet l'admet : il est évidemment à peu près aussi déraisonnable d'accepter d'un mathématicien des raisonnements probables que d'exiger d'un rhéteur des démonstrations proprement dites. »   En montrant que l'opinion est adaptée aux domaines où il n'y a pas de vérité nécessaire, on complique la question du critère possible pour ne pas tolérer certaines opinions.   Prenons l'exemple de la politique, auquel Aristote pense lorsqu'il distingue les démonstrations scientifiques des opinions qui nous orientent dans le domaine de la « contingence » (là où ne règnent pas les vérités nécessaires, là où tout est changeant, où ce qui est, qui existe, pourrait tout aussi bien ne pas être, ne pas exister). Est-ce que toutes opinions politiques se valent ? Si on prend pour exemple les pays démocratiques, tous font une place potentielle à des opinions politiques qui pourtant moralement suspectes. Le respect de la liberté d'expression engage d'une certaine manière la « tolérance » des idées de chacun, et même la possibilité  qu'elles s'appliquent si elles venaient à être adoptées par la majorité.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3817 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on tolérer toutes les opinions ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit