Peut-on tout donner ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on tout critiquer ? Peut-on tout échanger ? >>


Partager

Peut-on tout donner ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on tout donner ?



Publié le : 25/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on tout donner  	?
Zoom

Il est présupposé que ce n’est pas la possibilité de donner qui est interrogée, mais sa radicalité : or, en utilisant l’expression « tout donner «, on ne peut s’empêcher de penser à l’expression très usitée dans l’opinion et qui fait référence à ce qui se voudrait être un don « corps et âme «. Il ne parait pas pertinent de relever les objets qui se prêtent ou non au don, dans la mesure où nous ne ferions qu’interroger un état de fait. En revanche, la problématique choisie interroge les modalités d’un don radical : attitude naturelle ou revanche de la conscience ?

Les enjeux sont à la fois politiques et éthiques : politiques car le don fait figure d’exception dans la société marchande, éthique parce qu’il apparaît également comme un mode de relation particulier entre les hommes, dont la gratuité pourrait être synonyme d’accès au bonheur.

 



C'est l'âge de la transparence des rapports, et l'on pourrait s'interroger sur sa survivance à travers le don, acte gratuit qui n'attend rien en retour. Donner, ce n'est pas seulement faire grâce d'un objet ou de sa disponibilité, c'est réellement marquer l'autre par une présence empathique, qui n'attend rien en retour. Le don, en tant qu'il est dans l'instant, constitue une sphère à part entière, et en un certain sens, même si l'objet du don ne constitue pas tout ce qui nous bâtit, sa modalité fait intervenir tout notre être, sans peur de jugement.   On ne peut donner en totalité   Tout donner, ce n'est pas être démuni : si le don se différencie de l'échange en tant précisément qu'il ne requiert rien en retour, il paraît incongru de ne pas considérer qu'il est néanmoins forgé par le mouvement de reconnaissance émanant de celui qui reçoit : en d'autres termes, un don n'est jamais parfaitement gratuit, et la sphère de la réciprocité ne peut lui être étrangère. Ainsi, s'il est possible de donner sans mesure, il n'est pas possible d'être absolument démuni par le don. Cela est particulièrement visible en matière de théologie : donner sur cette terre, c'est espérer le salut dans l'autre monde, et c'est, de plus, acquérir une reconnaissance sociétale. => Il n'est ainsi pas possible de tout donner, au sens où ne nous trouvons jamais, par le don, dans une situation qui appelle à la réciprocité. Tout donner, n'est-ce pas déprécier les facultés d'autrui ? : l'attitude de Socrate envers ses interlocuteurs consiste non en l'usage d'une parole dogmatique qui se voudrait voix de la vérité, mais en la proposition incessante de se rapprocher de l'essence de la chose sur laquelle on s'interroge. Ainsi Socrate ne propose-t-il pas, à la différence des sophistes, de « donner » un discours tout fait, mais bien de se mettre en relation d'empathie avec l'interlocuteur, relation qui est synonyme de découverte d'autrui et de la confiance en ses possibilités.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Peut-on tout donner  	? Corrigé de 2598 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Peut-on tout donner ?" a obtenu la note de :

5.8 / 10

Peut-on tout donner ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit