NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on vouloir ? Peut-on vouloir etre dépendant d'autrui ? >>


Partager

Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas ?



Publié le : 27/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas 	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas ?




BIEN LIRE LA QUESTION * Il existe toujours une ambiguïté dans la locution " peut-on ". Elle peut en effet signifier deux choses : avons-nous la capacité, le pouvoir, la puissance de faire telle ou telle chose, et d'autre part avons-nous le droit, ou le devoir, de faire telle ou telle chose. Nous verrons que cette ambiguïté peut jouer un rôle important, dans la mesure où il est question ici de volonté et qu'une telle idée peut contenir la même nuance entre le droit et le fait. * D'autre part, la question tend à opposer deux termes qui, dans le langage courant, sont souvent proches : vouloir et désirer. Les deux termes impliquent une tendance vers un objet ou une action. Il faut donc trouver des raisons suffisantes pour distinguer ces deux formes de tendance. * Enfin, la négation implique toujours elle aussi une nuance : ou bien elle est absolue, et on doit alors comprendre que la volonté et le désir n'ont pas les mêmes objets ; ou bien elle est relative, et on doit alors comprendre que la volonté pourrait tendre vers des objets que le désir délaisse, autrement dit que volonté et désir ont les mêmes objets, mais se distinguent uniquement par leur forme de " tendance ". DES TERMES AUX NOTIONS * L'intitulé du sujet est relativement court et clair. La volonté et le désir sont des notions du programme. Il s'agit ici de comprendre en quoi elles peuvent être distinguées. * Mais plus précisément, il s'agit de savoir si la volonté peut entraîner une forme d'effet sans être accompagnée d'un désir, s'il est un mobile de nos actions qui échappe au désir. Cette façon de considérer les choses engage les notions de devoir, et de liberté de la volonté. En effet, il s'agit de savoir si nous pouvons agir par seul devoir, ou bien s'il faut aussi adjoindre au devoir l'intérêt ou le désir. En outre, une volonté qui pourrait se déterminer elle-même et avoir ensuite des conséquences sur nos actions est une volonté libre. DES NOTIONS AU PROBLEME Pour repérer les notions en présence, nous avons dû commencer à entrer dans le problème. Il s'agit de distinguer le désir et la volonté. Devons-nous penser qu'ils diffèrent par leurs objets, que le désirable est autre chose que ce que l'on peut vouloir ? Il faut alors déterminer les objets du désir et ceux de la volonté. Mais peut-être que la distinction des objets implique d'avance, présuppose une certaine conception de la différence entre volonté et désir, que la différence entre objets ne fait que retrouver ? S'il en était ainsi, il faudrait porter la question sur la nature même de la volonté, sur la forme de tendance qu'elle implique. La question cruciale demeure celle du rapport entre le désir et le devoir. Il semble bien que parfois une lutte s'engage en nous entre ce que nous faisons et ce que nous devrions faire.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 9640 mots (soit 14 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Peut-on vouloir ce qu'on ne désire pas ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit