NoCopy.net

Peut-on vouloir supprimer le travail ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on vouloir ne pas être libre ? Peut-on vraiment distinguer la religion et l ... >>


Partager

Peut-on vouloir supprimer le travail ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on vouloir supprimer le travail ?



Publié le : 27/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on vouloir supprimer le travail  	?
Zoom

Le travail est le plus souvent considéré comme une contrainte avant d’être perçu comme étant une activité libératrice ou plaisante. Cela peut-être parce que le travail est pour l’homme une nécessité, et non un choix volontaire. Mais il apparaît que beaucoup aime travailler pour améliorer leur vie, comme le bricoleur qui se plait à élaborer ou à réparer plusieurs petites choses. Mais bricolage et travail peuvent être distingués, comme l’affirme C. Lévi-Strauss, puisque le bricolage serait plus un vagabondage de l’esprit. Et le travail, au contraire, reste surtout une transformation de l’immédiateté du réel par l’intelligence. La nature se trouve ainsi transformée par le travail au profit d’un produit humain. L’homme a des besoins, et seul le travail peut lui procurer la satisfaction ; comment penser alors la volonté de le supprimer s’il est la condition de l’épanouissement des désirs humains ?   



Mais le travail est l'occasion des classes possédantes de profiter des bénéfices. Et le travailleur, quant à lui, devient de plus en plus étranger à son travail, puisqu'il ne fait qu'obéir à des instructions d'un ordre supérieur.      b. Le travail ne libère plus, mais il aliène le travailleur : « l'ouvrier se trouve devant le produit de son travail dans le même rapport qu'avec un objet étranger » (K. Marx, Manuscrit de 1844). L'ouvrier se perd, et plus il travaille, plus il met sa vie dans l'objet, plus il devient étranger à lui-même. C'est le système capitaliste selon Marx qui accroît la paupérisation (appauvrissement progressif des travailleurs) des masses salariées. Le travail est acheté par les dirigeants, ainsi que les travailleurs. Travail et travailleurs ne sont que les moyens de productions des richesses des employeurs.      c.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Peut-on vouloir supprimer le travail  	? Corrigé de 4191 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on vouloir supprimer le travail ?" a obtenu la note de : aucune note

Peut-on vouloir supprimer le travail ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit