NoCopy.net

Philosopher est-ce une perte de temps ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Philosopher est-ce parler avec vraisemblance ... Philosopher nous rend-il malheureux ? >>


Partager

Philosopher est-ce une perte de temps ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Philosopher est-ce une perte de temps ?



Publié le : 27/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Philosopher est-ce une perte de temps 	?
Zoom

Ce sujet est construit à partir d'une expression commune : " Perdre son temps " dont il faudrait commencer par analyser le sens. Se demander si philosopher revient à perdre son temps c'est relever un jugement couramment émis à propos de la philosophie. En effet, on pourrait être amené à penser qu'il y a beaucoup mieux à faire que de sans cesse s'interroger. Si de nombreuses sciences ont des applications techniques précises, produisent un savoir objectif défini, la philosophie semble être étrangère à tout cela. Face aux divers problèmes que la philosophie pose, on peut bien souvent avoir le sentiment que l'on n'avance pas...Toutefois, il serait intéressant de revenir à l'expression utilisée. Quand on dit que l'on perd son temps, on signifie généralement que l'on aurait des choses beaucoup plus utiles à faire. Comme nous le remarquions, c'est au regard d'une certaine productivité et même plus précisément au regard d'une fin qu'on se fixe que ce jugement est porté. Il faudrait donc s'attacher à montrer que ce jugement est toujours relatif à une certaine fin, à un certain but. Dans ces conditions, on pourrait s'interroger à savoir si au regard d'autres fins la philosophie ne pourrait pas être autre chose qu'une perte de temps.



Qui alors, estimes-tu supérieur à celui qui a sur les dieux des opinions pieuses, qui à l'égard de la mort, est constamment sans crainte, qui s'est rendu compte de la fin de la nature, saisissant d'une part que la limite des biens est facile à atteindre et à se procurer, d'autre part que celle des maux est ou brève dans le temps ou légère en intensité, qui se moque de ce que certains présentent comme le maître de tout, le destin, disant lui, que certaines choses sont produites par la nécessité, d'autres par le hasard, d'autres enfin par nous-mêmes, car il voit que la nécessité est irresponsable, le hasard instable, mais que notre volonté est sans maître, et qu'à elles s'attachent naturellement le blâme et son contraire. [...] Ces choses-là, donc, et celles qui leur sont apparentées, médite-les jour et nuit en toi-même et avec qui est semblable à toi et jamais, ni en état de veille ni en songe, tu ne seras sérieusement troublé, mais tu vivras comme un dieu parmi les hommes. Car il ne ressemble en rien à un vivant mortel, l'homme vivant dans des biens immortels. Épicure est célèbre pour avoir créé l'école du jardin où des hommes épris de paix intérieure vivaient dans une sagesse partagée. Avec Épicure, la philosophie n'est pas seulement une recherche de la vérité, elle est aussi un art de vivre. Problématique.L'expérience la plus fréquente de l'humanité est la souffrance et le malheur. De ce fait, il importe de trouver un chemin pour parvenir à la sérénité, à l'absence de trouble. La conception que l'homme ordinaire se fait des dieux, de la mort, du désir, de la maladie est une source d'inquiétude.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Philosopher est-ce une perte de temps 	? Corrigé de 4287 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Philosopher est-ce une perte de temps ?" a obtenu la note de : aucune note

Philosopher est-ce une perte de temps ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit