NoCopy.net

Philosophie et morale de Victor Cousin

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA PHILOSOPHIE AU DIX-NEUVIÈME SIÈCLE La philosophie de Théodore Jouffroy >>


Partager

Philosophie et morale de Victor Cousin

Philosophie

Aperçu du corrigé : Philosophie et morale de Victor Cousin



Publié le : 15/7/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Philosophie et morale de Victor Cousin
Zoom

Victor Cousin, né à Paris, le 28 novembre 1792, était fils d'un horloger. Après avoir fait de brillantes études au lycée Charlemagne, il entra à l'École normale en 1811 : deux ans après, il y était nommé répétiteur de grec, puis, l'année suivante, maitre de conférences de philosophie. Chargé, en 1815, par Royer-Collard de le suppléer dans sa chaire de la Sorbonne, il attira bientôt à son cours, tant par l'éloquence de sa parole que par la nouveauté de ses opinions, un public nombreux et sympathique. C'est par l'exposition de la philosophie écossaise qu'il avait inauguré cet enseignement.
Un premier voyage en Allemagne, en 1817, l'initia à la philosophie allemande. Quand, en 1820, des motifs politiques l'eurent enlevé à sa chaire, il profita de ses loisirs pour entreprendre sa belle traduction de Platon, publier des éditions de Proclus et de Descartes, et parcourir de nouveau l'Allemagne, en 1824. C'est dans ce dernier voyage qu'il fut arrêté tt emprisonné pendant six mois, à Berlin, sous prévention de carbonarisme.
Le ministère Martignac lui permit, en 1828, de reprendre son cours. Après la révolution de 1830, il fut nommé successivement conseiller d'Etat, membre du Conseil royal de l'instruction publique, professeur titulaire à la Faculté des lettres, membre de l'Académie française et de l'Académie des sciences morales et politiques, directeur de l'Ecole normale et pair de France.
Le ler mars 1840, Victor Cousin entra, comme ministre de l'Instruction publique dans le cabinet dont M. Thiers était le chef. Son passage au ministère ne dura que huit mois. En 1842, il défendit, à la Chambre des pairs, avec une grande éloquence, l'Université et la philosophie violemment attaquées. La révolution de 1848 l'écarta définitivement de la politique. A la suite du coup d'État du 2 décembre, V. Cousin dut, avec ses collègues MM. Villemain et Guizot, échanger son siège au Conseil de l'intruction publique contre le titre de professeur honoraire de la Faculté des lettres.
Complètement retiré des affaires, il consacra le reste de sa vie à des études sur les femmes du dix-septième siècle. Le 13 janvier 1867, il mourut à Cannes, où il allait depuis plusieurs années chercher le repos et la santé.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Philosophie et morale de Victor Cousin Corrigé de 4327 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Philosophie et morale de Victor Cousin" a obtenu la note de : aucune note

Philosophie et morale de Victor Cousin

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit