NoCopy.net

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>


Partager

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?



Publié le : 2/2/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?
Zoom

attacher une notion symbolique aux actes de son corps, il prend connaissance de lui-même en tant 105 qu’individu. Il n’est plus seulement un corps, il est aussi un corps. Il s’est découvert un corps propre mais différent, donc — un langage lui aussi propre mais différent —. Vendredi est aussi Robinson tout en restant plus que jamais Vendredi. La découverte et no l’acceptation de son corps, objet personnel d’un sujet défini, est le premier pas vers sa propre reconnaissance d’individu libre et égal et peut donc communiquer avec les autres. Les besoins de son corps ne sont plus seulement des besoins purement physiologiques et 115 élémentaires mais accèdent au rang de désirs. Or, le désir est désir de l’autre ou de quelque chose d’autre, et l’exaucement de ce désir passe par la communication et le langage.

Ainsi donc la découverte et l’acceptation du corps 120 et de ses volontés créent un nouveau langage.

Actuellement, le corps joue un très grand rôle dans notre vie. Il devient essentiel d’être « bien dans sa peau »; l’expression corporelle, la danse, les saunas attirent de plus en plus de gens soucieux de pouvoir 125 communiquer avec les autres et persuadés que le corps peut remplacer les autres moyens de communication défaillants.

Il est évident que nous vivons une grande crise de la communication. Bien qu’ils reconnaissent le rôle 130 de leur corps, bien qu’ils l’acceptent, plus ou moins, les gens sont « mal à l’aise ». La découverte de leur corps, en tant que partie de leur individu tout à fait saine et normale, ne les calme pas. Le corps n’est plus méprisé, il est sans cesse valorisé, presque 135 « déifié ». Il passe maintenant avant le langage oral, avant la communication intellectuelle. Je crois que c’est une réaction naturelle. Pendant des siècles, les hommes ont dû refréner leur envie, ont dû se culpabiliser, et, maintenant, ils entendent sans cesse des 140 médecins, des philosophes, ou simplement des publicistes prôner la « liberté corporelle ». La communication, — le désir du désir de l’autre —, ne s’établit plus dans des rapports d’égalité mais dans des rap-




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ? Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?" a obtenu la note de : aucune note

La philosophie pourrait-elle ignorer le corps ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit