LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le travail libère-t-il vraiment les femmes ? Faites-vous crédit à l'image plus qu'à la par ... >>


Partager

Pierre Viansson-Ponté, extrait d'un article du Monde : Magie ou Opium

Littérature

Aperçu du corrigé : Pierre Viansson-Ponté, extrait d'un article du Monde : Magie ou Opium



document rémunéré

Document transmis par : Chloee48798


Publié le : 24/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Pierre Viansson-Ponté, extrait d'un article du Monde : Magie ou Opium
Zoom

Voir : tout est là. Le journal peut mentir. La radio peut mentir. L'image, elle, ne ment pas ; elle est la réalité. Plus même : elle gagne en crédit ce que la parole et l'écrit ont perdu. Quiconque a, dans sa vie, pris une photographie ou a été photographié le sait bien. Cette conviction, cette confiance absolue dans ce que les yeux ont vu, sont si ancrées dans l'esprit de chacun de nous qu'il doit faire un effort pour garder l'esprit critique.
 
 Sur l'écran, un homme court. Derrière lui quelques agents courent aussi, plus vite, ils gagnent du terrain. Le fuyard, un malfaiteur sans doute, va être rattrapé. Mais le champ s'élargit et livre soudain l'objet de la poursuite : tous courent pour prendre l'autobus. Nous avions vu une arrestation imminente, imaginé déjà toute une histoire. C'est l'exemple le plus classique et le plus simple d'images vraies qui imposent une idée fausse.
 
 Au-delà, il y a la jeune mère qu'on complimente pour la beauté de son enfant et qui s'exclame : « Et encore, ce n'est rien : si vous aviez vu le film que mon mari a pris dimanche ! « L'image, cette fois est plus vraie que le vrai. Au-delà encore : le caméraman qui, filmant une cérémonie ou un voyage officiel, montre une foule immense et enthousiaste en braquant soigneusement son objectif sur la brigade des acclamations ; ou qui, au contraire, s'attarde sur les vides d'une assistance qui paraît ainsi dérisoire, ou donne la vedette à des contre-manifestants qui ne sont qu'une poignée. C'est le mensonge délibéré qui utilise le cadrage, le jeu du gros plan et du plan éloigné pour inverser les proportions, mille astuces techniques : le spectateur voit un lieu, une scène et pourtant il est trompé, il se trompe.
 
 Un dernier pas enfin : on entre carrément dans l'univers des sensations, du rêve, où tout est possible. Nous voilà ici et ailleurs en même temps, avec cinquante, cent regards, vieux songe de l'homme enfin réalisé. Nous voici transportés à l'autre bout du monde, dépaysés, déracinés et ravis. L'univers n'est plus qu'un immense village. Anesthésiés, nous subissons un monologue en croyant dialoguer. Le discours de l'écran est effraction morale : il n'a besoin ni de démonstration ni de preuves. L'histoire se déroule sous nos yeux, en direct, partout sur la planète et même sur la lune.
 
 Tantôt la même émotion nous soulève et en quatre heures nous versons sou par sou un milliard pour les sinistrés de Malpasset ou pour les réfugiés du Biafra. Tantôt l'image nous divise et la même relation des troubles du Quartier Latin, puis des premiers débrayages ouvriers, met le feu à dix villes universitaires, précipite dix millions de travailleurs dans la grève en même temps qu'elle indigne et bouleverse l'autre moitié du pays. L'intelligence émoussée, la volonté entamée, nous sommes hors et loin de nous-mêmes, nous sommes un autre, toutes facultés de contestation et presque de jugement abolies ou perturbées.
 
 Pierre Viansson-Ponté, extrait d'un article du Monde : Magie ou Opium.
 
 QUESTIONS
 
 1) Vous résumerez ce texte en une dizaine de lignes et vous proposerez un titre.
 
 2) Vous expliquerez les mots et expressions :
 
 — anesthésiés;
 
 — effraction morale ;
 
 — l'image nous divise.
 
 3) En ce qui vous concerne, faites-vous crédit à limage plus qu'à la parole et à l'écrit ? Vous donnerez vos raisons.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1645 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pierre Viansson-Ponté, extrait d'un article du Monde : Magie ou Opium" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit