LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Platon: philosophie et vérité Platon vs Glaucon: De l'origine de la justic ... >>


Partager

Platon: Réfutation er Persuasion

Philosophie

Aperçu du corrigé : Platon: Réfutation er Persuasion



Publié le : 30/4/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Platon: Réfutation er Persuasion
Zoom

1. Socrate, s'adressant à Polos, met en cause sa manière de concevoir la réfutation.
 2. Il évoque la manière dont cela pourrait se passer « dans le cas présent «.
 3. Mais il y a, explique Socrate, une autre manière de réfuter qui disqualifie cette façon de faire.
 



Socrate : Bienheureux Polos, tu essais de me réfuter avec des preuves d'avocat, comme on prétend le faire dans les tribunaux. Là, en effet, les avocats croient réfuter leur adversaire quand ils produisent à l'appui de leur thèse des témoins nombreux et considérables et que leur adversaire n'en produit qu'un seul ou pas du tout. Mais cette manière de réfuter est sans valeur pour découvrir la vérité, car on peut avoir contre soi les fausses dépositions de témoins nombreux et réputés pour sérieux. Et dans le cas présent, sur ce que tu dis, presque tous les Athéniens et les étrangers seront du même avis que toi, si tu veux produire des témoins pour attester que je ne dis pas la vérité. Tu feras déposer en ta faveur, si tu le désires, Nicias, fils de Nicératos, et avec lui ses frères, dont on voit les trépieds placés à la suite dans le sanctuaire de Dionysos ; tu feras déposer, si tu veux, Aristocratès, fils de Skellios, de qui vient cette belle offrande qu'on voit à Pytkô, et, si tu veux encore, la maison entière de Périclès, ou telle autre famille d'Athènes qu'il te plaira de choisir. Mais moi, quoique seul, je ne me rends pas, car tu ne me convaincs pas ; tu ne fais que produire contre moi une foule de faux témoins pour me déposséder de mon bien et de la vérité. Moi, au contraire, si je ne te produis pas toi-même, et toi seul, comme témoin, et si je ne te fais pas tomber d'accord de ce que j'avance, j'estime que je n'ai rien fait qui vaille pour résoudre la question qui nous occupe, et que tu n'as rien fait non plus, si je ne témoigne pas moi-même, et moi seul, en ta faveur et si tu ne renvoies pas tous ces autres témoins. Il y a donc une manière de réfuter, telle que tu la conçois, toi et bien d'autres ; mais il y en a une autre, telle que je la conçois de mon côté. Platon


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2677 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Platon: Réfutation er Persuasion " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit