NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La passion est-elle une excuse ? L'homme peut-il se contenter de travailler en ... >>


Partager

Le point de vue de la conscience immédiate et celui de la science sont-ils incompatibles ?

Echange

Aperçu du corrigé : Le point de vue de la conscience immédiate et celui de la science sont-ils incompatibles ?



Publié le : 1/9/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le point de vue de la conscience immédiate et celui de la science sont-ils incompatibles ?
Zoom
  • Pour démarrer

 
 
La référence à l'expérience première, non construite à l'aide de concepts scientifiques, d'instruments, de mesures, etc., et, d'autre part, le point de vue s'appuyant sur des connaissances discursives établissant des lois (celui de la science) sont-ils contradictoires et exclusifs l'un de l'autre ?
 

  • Conseils pratiques

 
 
Montrez bien l'opposition des deux points de vue, la rupture de l'un à l'autre, comme Bachelard nous le signale dans toute son oeuvre, tout en vous efforçant d'établir une synthèse. La science s'appuie sur la conscience immédiate qu'elle dépasse.
 

  • Bibliographie

 
G. BACHELARD, La formation de l'esprit scientifique, Vrin.
M. MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, NRF-Gallimard, avant-propos.
 




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1159 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le point de vue de la conscience immédiate et celui de la science sont-ils incompatibles ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit