NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La politesse est-elle une hypocrisie ? La politique n'est-elle que l'art de capter ... >>


Partager

La politique est-elle nécessairement violente ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La politique est-elle nécessairement violente ?



Publié le : 8/10/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La politique est-elle nécessairement violente 	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La politique est-elle nécessairement violente ?



La politique est la discussion et l'action qui s'ensuit, qui vise à instituer le champ du politique, qu'on appellera la cité, l'État ou la République. Ce champ vise à construire l'unité d'une pluralité d'individus, en référence à un bien commun, c'est-à-dire un bien qui concerne chaque membre de la cité, chaque citoyen. De ce point de vue, on voit que la violence, sous la forme de la guerre effective, ou de la simple menace, paraît s'opposer à la possibilité de la constitution de ce champ politique. Car toute violence est destructrice, et s'oppose donc au bien de la personne à qui il est fait violence, l'excluant du même coup du politique. D'un autre côté, l'unité d'une pluralité suppose parfois de frustrer des désirs, donc de violenter les individus, pour le bien de la communauté. On pensera ici au gouvernement, qui a pour charge d'appliquer les lois, et qui doit pouvoir utiliser une force. Enfin, chaque nation ou Etat, dans sa souveraineté, c'est-à-dire son pouvoir ultime de décider d'elle-même et de son avenir, doit pouvoir utiliser la violence contre d'autres nations si elle le juge nécessaire. On voit donc ici le problème : d'un côté la politique vise à promouvoir le bien commun, incompatible avec la violence, et d'un autre elle doit parvenir à ses fin, parfois contre la volonté de certains individus eux-mêmes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3785 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La politique est-elle nécessairement violente ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit