NoCopy.net

Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il possible d'agir à l'encontre de son p ... Est-il possible d'avoir une définition clair ... >>


Partager

Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour ?



Publié le : 5/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour  	?
Zoom

Bien définir les termes du sujet :

- « Aimer « : le terme est assez difficile à définir, puisqu'il peut recouvrir plusieurs types de sentiments, et en tant que subjectif, il change d'une personne à l'autre. En général, l'amour est une tendance de la sensibilité qui nous porte vers un être ou un objet reconnu ou ressenti comme bon (ex. l'amour maternel, l'amour des richesses). Mais ce peut être aussi l'inclination vers une personne sous toutes ses formes et à tous ses degrés, de l'amour-désir (inclination sexuelle) à l'amour-assion et à l'amour-sentiment.

- « Est-il possible « : peut avoir plusieurs sens ; celui de la légitimité, de la moralité, de la capacité. Mais surtout, cela ne réduit pas le sujet aux hommes – sans quoi les termes auraient été peut-on. La question est donc posée dans l'absolu, et concerne tout ce qui est susceptible d'éprouver de l'amour.

- « Rien attendre en retour « : cela correspond au fait de donner, c'est abandonner à quelqu'un, dans une intention libérale sans rien recevoir en échange à cf. Le Robert. Cela consiste à faire du bien à autrui gratuitement, c'est céder quelque chose – ici l'amour - sans contrepartie.

Construction de la problématique :

            « Ne rien attendre en retour « ou le don sont des attitudes qu'il n'est pas possible de remettre en cause moralement. Aussi, le sujet ne pose pas la question de savoir s'il est moral ou légitime d'aimer sans contrepartie, mais simplement si une telle capacité existe. Le pronom impersonnel quant à lui ne réduit pas cette capacité aux hommes, mais à tout ce qui est susceptible d'éprouver ce sentiment. Autrement dit, il peut s'agir aussi bien de l'amour de Dieu, que de l'amour des hommes (au sens de sentiment amoureux) ou de l'amour maternel. Mais surtout, il ne faut pas oublier que l'amour, plus qu'un simple objet dont on pourrait se débarrasser correspond à un don de soi et à un investissement personnel important.

            Aussi se pose donc la question de savoir s'il est possible de donner ce que l'on possède de plus précieux, à savoir soi. Le don de soi peut-il être gratuit ?

 



Celui qui a une laitue n'a pas plus que moi qui n'en a pas, puisque lui a sa laitue, et moi mon obole. Autrement dit, chaque chose a un prix, et il faut savoir évaluer les choses à leur juste valeur. Si l'on suit cette logique, lorsque je donne mon amour, je peux légitimement attendre quelque chose en retour. Mais ce n'est pas le cas pour deux raisons.             Dans le cas de la laitue, l'échange est neutre, car il dépend de moi d'obtenir une salade en payant. Mais dans le cas de l'amour, je donne et la contrepartie ne dépend pas de moi : il y a des échanges qui ne sont pas avantageux mais que j'ai la liberté de faire ; en effet, rien ne me garantit que mon amour sera rendu : l'échange implique un risque, il s'agit de donner pour quelque chose qui ne dépend pas de moi. Il faut donc ne rien attendre en retour pour ne pas être déçu, et si je reçois une contrepartie, alors je n'en serai que plus heureux. La seconde raison qui fait que je ne peux pas attendre quelque chose de l'amour, c'est que l'amour est considéré en général comme don de soi. Or, si je me donne moi-même, et que j'attends quelque chose de ce don, alors cela signifie non seulement qu'il ne s'agit plus d'un don, mais surtout que je me considère comme valant ce que l'on voudra bien me donner en échange. Si on me gratifie d'argent pour mon amour, alors je vaudrai exactement la somme donnée, si on m'envoie de la pitié, alors je vaudrais de la pitié.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour  	? Corrigé de 1296 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour ?" a obtenu la note de : aucune note

Est-il possible d'aimer sans rien attendre en retour ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit