NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pour avoir des droits, faut-il en etre digne ... Pour bien penser faut-il ne rien aimer ? >>


Partager

Pour avoir du goût, faut-il etre cultivé ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pour avoir du goût, faut-il etre cultivé ?



Publié le : 27/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Pour avoir du goût, faut-il etre cultivé  	?
Zoom

On dit habituellement que quelqu'un "a du gout", comme si le gout était une donnée naturelle, une capacité innée à apprécier les choses à leur juste valeur. Il semble ainsi que le sens commun le goût ne peut être affaire de culture ou d'apprentissage. C'est pourquoi on considère traditionnellement que " des goûts et des couleurs, on ne discute pas ". Le goût ne serait aucunement affaire de raison, de discussion, d'éducation voire d'initiation, il renverrait à ce qu'il y a de plus individuel et de plus subjectif en chacun. Pourtant, nous pouvons remarquer que le goût peut différer d'une culture à une autre. Bourdieu, dans " La Distinction ", montre ainsi comment les critères du goût diffèrent d'une classe sociale à une autre. L'exemple de la mode montre, en outre, la volatilité et la relativité des "gouts". Ce qui est "à la mode" aujourd'hui sera démodé et de "mauvais gout" demain ! Il faudrait se demander si cela ne peut pas nous conduire à penser une dimension culturelle du goût. Dans ces conditions, ne peut-il pas relever d'une éducation ? Remarquez toutefois que l'idée d'une éducation du goût conduit alors sans doute à la reconnaissance de critères universels. Mais n'est-ce pas encore avancer que des goûts sont plus hauts que des autres ? Ou que tout le monde devrait avoir les mêmes jugements en matière de gout ? Du coup, être cultivé, c'est aussi être capable de comprendre la constitution de notre propre goût et sa formation, comme le fait Kant dans sa Critique de la faculté de juger.



    Le goût personnel est, en quelque sorte, un sixième sens, la faculté de déceler la beauté d'une forme, au-delà d'adjonctions extérieures disparates et en faisant abstraction de l'opinion d'autrui. Cette lucidité de l'oeil, cette pénétration visuelle immédiate peut s'exercer dans des domaines très différents selon le genre de vie, les curiosités, les activités de chacun : le choix d'objets de collection ou celui d'un vêtement, l'arrangement d'un vase de fleurs ou la présentation d'une exposition font appel, pour une part, à une même intuition de l'harmonie, à un même sens des couleurs et des rythmes. L'art de susciter des accords satisfaisants, de mettre en valeur les éléments rares ou précieux d'un ensemble à première vue sans accents particuliers, dépend en partie de la formation reçue, de l'orientation adoptée sous l'influence du milieu familial ou social et en fonction des aptitudes intellectuelles de chacun. Mais ces facteurs extérieurs interviennent à des degrés divers selon la nature et l'orientation du goût. D'une même éducation, d'un même milieu, des tempéraments divers reçoivent des impulsions différentes. Chaque personnalité établit spontanément une sélection dans le « matériel » intellectuel ou visuel mis à sa portée. La mémoire enregistre, élimine, crée des hiérarchies. Et ce choix, déterminé par le goût, modifie l'environnement individuel, influence les choix ultérieurs et développe les tendances majeures de la personnalité. Il n'en reste pas moins que l'oeuvre des peintres, des sculpteurs, des architectes peut exercer une influence décisive sur le goût, soit que les artistes s'imposent d'eux-mêmes et imposent leur propre conception de la beauté, soit qu'ils se trouvent mis en vedette, protégés, imposés par les puissants du jour. Citons encore une fois Voltaire : « Le goût se forme insensiblement dans une nation qui n'en avait pas parce qu'on y prend peu à peu l'esprit des bons artistes.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5016 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Pour avoir du goût, faut-il etre cultivé ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit