NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les faits parlent-ils d'eux-mêmes ? Appréciez ce jugement de Claude Bernard: "On ... >>


Partager

Pour être un bon observateur, faut-il être un bon théoricien ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pour être un bon observateur, faut-il être un bon théoricien ?



Publié le : 17/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Pour être un bon observateur, faut-il être un bon théoricien ?
Zoom

 

  • Sens des termes:

 
 Observateur: personne qui s'attache à considérer la nature et les faits avec attention, de manière à les étudier.
 Théoricien: celui qui crée et manie une théorie, cad un énoncé universel synthétique, un système intégrant un grand nombre de faits.
Bon: ici, convenable, satisfaisant; cette qualité permet, dans ce cas, d'obtenir des résultats.
Faut-il: est-il nécessaire.

  • Sens du sujet:
 
 Pour bien considérer les faits et la nature, est-il nécessaire de s'attacher judicieusement à un énoncé universel synthétique, intégrant les divers faits particuliers. ?
 
  •  Problématique:
 
 Apparemment, observation et théorie ne ne situent pas au même niveau. L'intitulé du sujet ne présente donc rien d'évident, et nous ramène bien à la nature de la connaissance scientifique.

 



.../...

Mais privée de tout autre guide que le désir de résoudre des problèmes immédiats, l'observation n'aboutit qu'à une connaissance fragmentaire de la réalité, entachée de grossières erreurs.Mais l'homme dispose, pour satisfaire son désir de connaître, d'un outil d'une grande puissance: la raison. Grâce à cet instrument, dans une perspective proche de l'empirisme, mais néanmoins désireuse de ne pas totalement occulter le rôle et la fonction de l'esprit, la connaissance scientifique pourrait être envisagée comme une reconstruction plus rigoureuse de l'expérience commune précédemment analysée. La raison, faculté de distinguer le vrai du faux, enserrait le réel immédiat au moyen de ses idées et de ses concepts, clefs introduisant l'unité dans la diversité phénoménale. D'une manière générale, le travail de l'abstraction serait ici prédominant, l'abstraction pouvant être définie comme l'opération de l'esprit qui isole des éléments de la représentation pour les considérer à part. La formation de l'hypothèse, anticipation de la future loi, est particulièrement caractéristique de ce travail d'abstraction de l'intelligence et de l'esprit humain. 


I.                   Indépendance de l’observation vis-à-vis de la théorie

II.                Une bonne théorie doit pouvoir se confronter à l’épreuve de l’observation-expérimentation

III.             L’irréductible complémentarité de la théorie et de l’observation



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3239 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Pour être un bon observateur, faut-il être un bon théoricien ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit