NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience de soi suppose-t-elle autrui ? Est-il vrai de dire que l'homme a des désirs ... >>


Partager

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?



Publié le : 7/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?
Zoom
  • « L'attitude « peut désigner la pose ou la posture qui caractérise un sujet, le mot d'ailleurs est à l'origine un terme de peinture. Le plus souvent, on désigne par attitude un comportement ou une certaine conduite. L'attitude philosophique peut donc renvoyer à la position, la posture, si l'on veut, de la philosophie, aussi bien qu'au comportement du philosophe, sans qu'il faille trancher trop fortement entre ces deux aspects. L'adjectif « philosophique « suppose de manière un peu abrupte l'idée qu'il y a une attitude spécifiquement philosophique, ce qui ne va pas de soi, si l'on tient compte de la pluralité des positions philosophiques. Inutile, ici, de s'attacher à définir le mot « philosophie « avec trop de précision, on risquerait de s'égarer dans des problèmes qui nous éloigneraient du sujet.
  • « peut-elle « au sens de la possibilité de fait - le sens de possibilité de droit (permission) ne saurait être retenu dans le contexte de ce sujet.
  • « être définie « : ici, « définir « veut dire caractériser essentiellement, donner le trait spécifique qui distingue l'attitude philosophique de l'attitude scientifique, religieuse ou de l'homme en général.
  • « décision « : le terme contient l'idée de résolution et connote une certaine radica-lité, voire irréversibilité du choix. Le fait qu'une décision est un acte libre et déterminé dans le temps ne devra pas être négligé dans l'analyse du problème.
  • « de ne jamais croire « peut désigner le refus de toutes les croyances de type superstitieux ou religieux (superstition, foi), mais aussi le rejet de toutes formes de convictions (opinions).

 

 

Problématisation :

Il faut donc se demander qu’est-ce qui est le plus à même de définir l’attitude philosophique par excellence. Est-ce la découverte de vérités ou la critique ? L’injonction « ne jamais croire « définit-elle de façon satisfaisante la philosophie telle qu’elle est, constitue-t-elle une norme de la philosophie ? La philosophie vise-t-elle seulement le vrai ?


  • 1) L'attitude philosophique peut-elle se définir comme suspension de tout acte de croyance ?
  • 2) Peut-on mettre sur un même plan la superstition, l'opinion, la conviction et la foi religieuse ?
  • 3) Ne pas croire, est-ce rejeter de la croyance ou la neutraliser dans le but de la soumettre à un examen ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4764 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit