NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< De quoi suis-je responsable ? Notre connaissance du réel se limite t-elle ... >>


Partager

Pourquoi la connaissance du réel n'est-elle jamais immédiate et pleine?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi la connaissance du réel n'est-elle jamais immédiate et pleine?



Publié le : 28/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

	Pourquoi la connaissance du réel n'est-elle jamais immédiate et pleine?
Zoom

  La connaissance du réel, à la différence de la connaissance formelle comme en mathématiques, ou de la connaissance esthétique, est une connaissance qui porte sur un objet concret du monde qui nous entoure. C’est donc une croyance vraie, qui correspond à la réalité sur laquelle elle porte. Or nous sommes nous-mêmes réels, plongés dans le monde, et entrons en permanence en contact avec le réel : ne devrait-on pas en avoir une connaissance directe et complète ? Il semble bien que nous ayons une connaissance immédiate du réel, c’est-à-dire qui ne passe par aucune médiation, c’est l’intuition sensible : lorsque je vois et sens la pomme, rien ne semble s’intercaler entre moi et mon objet. Mais celle-ci, ne serait-ce que parce qu’elle nous offre ses objets sous un certain angle, sous une certaine perspective, n’est jamais pleine, c’est-à-dire adéquate à tous les aspects de l’objet connu. Si nous voulons avoir une connaissance pleine de la pomme, il faudra la décomposer chimiquement, l’analyser, etc., bref, passer par toute une série de médiations techniques et intellectuelles. La connaissance qui serait à la fois immédiate et pleine nous semble impossible parce que à la différence du Dieu dont parlent les monothéistes, notre intuition n’est jamais parfaitement adéquate à son objet, note finitude nous empêche d’avoir une connaissance à la fois immédiate et pleine.

  Mais il n’est pas sûr que cette limite soit ainsi attachée à notre condition humaine finie et imparfaite. En effet, si la connaissance ne peut être parfaitement immédiate, c’est aussi parce qu’elle est un processus, et qu’en tant que tel elle suppose toujours une série de médiations. Le langage, les concepts, les démonstrations, etc., sont autant d’outils qu’on emploie pour parvenir à la connaissance d’une chose, et qui demandent qu’on passe par une série d’étapes. Le terme même de méthode désigne étymologiquement la route et évoque un parcours. En outre, le réel n’est peut-être pas quelque chose que l’on peut connaître pleinement, parce que cela est dans sa nature (et non la nôtre). En effet, le réel est par principe concret, c’est-à-dire plus complexe et particulier que les réalités abstraites que nous avons simplifiées. Il recèle un certain nombre d’enchevêtrement de causes qu’il faut débrouiller, et de niveaux que l’on doit explorer. En avoir une connaissance pleine, qui en fasse le tour, est donc peut-être parfaitement impossible, car cela supposerait d’avoir non seulement une connaissance parfaite de tout ce qui concerne un objet réel, mais aussi tous les autres qui sont reliés à lui causalement.

  La question qui se pose ici est donc de savoir si l’impossibilité que nous avons à connaître le réel par simple mise en contact avec lui repose sur notre propre impuissance en tant que sujets connaissants (et ce serait alors une impossibilité de fait) ou si elle repose sur l’essence même de la connaissance et des objets connus (et ce serait alors une impossibilité de droit).

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2108 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi la connaissance du réel n'est-elle jamais immédiate et pleine? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit