NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi faut-il protéger la nature ? Pourquoi fuit-on le mal ? >>


Partager

Pourquoi faut-il se méfier de la nature en général, et en particulier de la nature humaine ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi faut-il se méfier de la nature en général, et en particulier de la nature humaine ?



Publié le : 21/7/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Pourquoi faut-il se méfier de la nature en général, et en particulier de la nature humaine 	?
Zoom

  On a de la méfiance à l'égard de ce qui présente un danger. L’énoncé suggère qu'il en est ainsi de l’idée de nature humaine. Cette idée, loin d'être innocence et inoffensive représenterait un réel danger.
 
  Ce soupçon est-il fonder en raison ? Quels sont les dangers réels ou potentiels d'une telle idée ? Qu'a-t-on à lui reprocher d'être idéologique, liberticide, etc. ?



La notion de « nature humaine « est d'abord et avant tout l'incarnation de cette exigence. Il n'en demeure pas moins que le mot « nature «, dans l'expression « nature humaine «, voit son sens quelque peu déplacé. La « nature « à laquelle Rousseau se réfère, est, on l'a vu, une construction méthodologique (cf. cours, Ire partie). La nature de l'homme, si elle est sa nature première et originelle, reste en effet introuvable. Il y a donc bien eu un glissement de sens du mot « nature «, qui est passé du biologique au culturel : la nature humaine renvoie moins à la nature qu'à l'essence, c'est-à-dire aux caractéristiques permanentes et récurrentes qui permettraient de définir l'homme. Cependant, la nature au sens propre n'est pas tout à fait absente de la notion de nature humaine.b) A bien y réfléchir, on peut même finalement trouver quelque chose d'heureux dans ce glissement de sens du mot « nature «, et dans l'ambiguïté qui en résulte. Il est peut-être significatif et rassurant que ce soit du côté de la nature que l'homme cherche son essence, si l'on considère, comme les sciences humaines contemporaines le font, que l'oubli des conditions physico-chimiques de l'existence prive l'humanisme de tout son sens. L'entreprise de Lévi-Strauss, qui, dans La Pensée sauvage, vise à réintégrer la culture dans la nature (cf.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3985 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi faut-il se méfier de la nature en général, et en particulier de la nature humaine ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • alice75-240183 (Hors-ligne), le 27/05/2014 é 27H17.
  • didineee (Hors-ligne), le 02/01/2012 é 02H18.
  • Mohamed21600 (Hors-ligne), le 25/02/2009 é 25H11.
  • Sandrine5578 (Hors-ligne), le 04/10/2008 é 04H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit