LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi l'ignorance s'ignore t'elle, elle-m ... Pourquoi lire ? >>


Partager

Pourquoi limite-t-on la liberté par des règles juridiques ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi limite-t-on la liberté par des règles juridiques ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Pourquoi limite-t-on la liberté par des règles juridiques 	?
Zoom

 La liberté est ce qui constitue chez l’homme son bien le plus précieux. En effet, ôter la liberté à un homme c’est lui retirer sa dignité, c’est-à-dire ce qui lui confère une valeur morale en tant que personne. Par conséquent, la liberté doit faire l’objet de tous les combats lorsqu’elle se sent menacée. La liberté elle se réalise aussi dans des actes comme ceux du citoyen qui lorsqu’il vient voter, manifeste son droit d’élire le président qu’il souhaite. Dans une société civile les actions des hommes sont soumises aux lois juridiques en vigueur. Mais pourquoi limite-t-on la liberté par des lois juridiques ? Les lois juridiques constituent des lois positives dont la finalité est de faire coexister les libertés des individus. Cela implique que la liberté peut donc constituer un danger dans la mesure où elle doit être limitée. Mais en quel sens la liberté constitue-t-elle un danger, à un tel point qu’elle doive être limitée ? Les lois juridiques constituent-elles l’unique moyen pour limiter la liberté ? Peut-on être libre tout en étant contraint par des lois ?



  I La liberté sans entrave et le problème de l'état de nature   A : La liberté est spontanément définie comme le pouvoir de réaliser tout ce qu'on veut. Selon Kant cette définition constitue le plus bas degré de la liberté dans la mesure où elle se manifeste déjà par le nourrisson en train de pleurer car il réclame de la nourriture. Si on considère que la liberté c'est réaliser tous ses désirs, on se rend immédiatement compte qu'une telle liberté est un danger pour l'homme lorsqu'il s'agit de vivre en société.   B : L'état de nature est cet état hypothétique dans lequel cette liberté sans freins est à l'oeuvre. Dans l'état de nature, Hobbes affirme que « l'homme est un loup pour l'homme » dans la mesure ou chacun est en proie aux désirs de l'autre et que par conséquent mes biens et ma vie sont menacés constamment. Donc dans l'état de nature l'homme jouit d'une condition misérable dont sa raison le pousse à sortir. En effet sa raison lui enjoint de sortir de l'état de nature pour entrer dans une société civile où tous ses biens seront conservés à condition qu'il se dessaisisse de son droit sur toute chose au profit d'un droit limité.   II La liberté et la question du droit   A : Pour Kant, le droit c'est ce qui permet de faire concilier les arbitres de chacun selon une loi universelle de liberté, ( Métaphysique des moeurs, doctrine du droit intro ). Le droit constitue une législation externe dans la mesure où il limite des actions pour les faire coïncider avec celles des autres. Une action sera juste dans la mesure où elle fait coexister la liberté de l'arbitre de chacun avec la liberté de tout autre, selon une loi universelle de liberté.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1783 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi limite-t-on la liberté par des règles juridiques ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit