NoCopy.net

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi y a t-il une guerre entre l'opinion ... Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que r ... >>


Partager

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants 	?
Zoom
  • Analyse du sujet:

Le sujet nous suggère que la figure du savant est désuète. Le scientifique n'est plus tant celui qui sait que celui qui cherche, et donc qui sait que son savoir n'est pas             complet voire n'est pas sûr. Mais, ce changement de vocabulaire est-il anodin, ne nous enseigne-t-il pas quelque chose sur la science contemporaine par rapport à une conception ancienne.        

La formulation de la question suggère, en outre, que ce processus est encore en cours. Le terme de savant disparaît peu à peu. Comment l'expliquer?

Il faut commencer par bien distinguer la figure du savant de celle du chercheur. Si les deux termes désignent les mêmes personnes: les scientifiques; chacun d'eux en dresse une vision particulière                                ■             Le savant c'est celui qui sait, qui détient un savoir. Il se distingue du profane, de celui qui ignore.Or, le savoir se caractérise par son étendu, être savant c'est savoir beaucoup de choses dans de nombreux domaines.

                                   ■             Le chercheur, comme son nom l'indique est celui qui ne sait pas tout, celui dont la savoir est incomplet. Cela nous indique un autre rapport du scientifique à son savoir qu'il nous faudra interroger.  

Ainsi c'est la science qui change de nature entre une science pensée sur le mode de la recherche et une science pensée sur celui d'un savoir toujours croissant. La science est de plus en plus spécialisée, la façon dont le scientifique appréhende son travail et les connaissances acquises évolue.

Enfin, il ne faut pas occulter que la dénomination de savant ou de chercheur ne qualifie pas seulement le travail scientifique mais la situation des scientifiques par rapport à une société. Le chercheur n'est plus savant car il n'est plus à même de tenir ce rôle par rapport aux profanes.

  • Problématisation:

            De plus en plus des chercheurs se subsituent au savant. Ne faut-il voir dans ce processus qu'un changement de terme par lequel nous appellerions les mêmes personnes par un nom différent? Ou cela engage-t-il une différence profonde sur la réception de la science par les profanes et les scientifiques eux-mêmes?

 



La science peut de moins en moins être accumulée dans des temples vivants de la connaissance parce que, par son travail incessant, toute théorie peut s'avérer être réfutée.              b)        Vis à vis du scientifique lui-même, il ne peut plus se prétendre savant puisqu'il n'est plus sûr que ses connaissances soient en réalité telles qu'il les connaît. La remis en cause permanente des théories scientifiques, ce que Kuhn appelle les paradigmes ne permet pas d'avoir une stabilité. Le chercheur ne remet-il par ailleurs pas en question cette notion de paradigme? En effet, puisque le chercheur a vis à vis de son travail un doute sur le paradigme et que ce doute s'avère par ailleurs un élément essentiel de la science contemporaine, il n'y a plus ou semble de moins en moins avoir de connaissances certaines. Celles-ci sont de plus en plus fondés sur un but pratique.             c)         Vis à vis des profanes, le scientifique n'est plus le savant qu'il était auparavant. La science ne répond plus et ne prétend plus répondre à certaines questions. L'abandon de la métaphysique par la science, l'abandon de la certitude sur l'être véritable du monde fait que le chercheur ne répond plus à une attente,une stabilité sur la connaissance du monde. Le savant avait un rôle que le chercheur a abandonné par souci de ce qu'est la science.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants 	? Corrigé de 2930 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants ?" a obtenu la note de : aucune note

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de chercheurs et de moins en moins de savants ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit