NoCopy.net

Pourquoi vouloir la science ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi vivons-nous le malheur comme une in ... Pourquoi vouloir le vrai ? >>


Partager

Pourquoi vouloir la science ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pourquoi vouloir la science ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Pourquoi vouloir la science  	?
Zoom

La science peut être définie comme étant un ensemble de connaissances que nous avons sur le monde extérieur et sur nous-mêmes. La possibilité que nous avons de nous référer à des points de repères fiables, les connaissances devant être considérées comme vraies pour être dites scientifiques, se présente plutôt sous le signe de l'utilité et non sous celui de la suspicion. Or la question « pourquoi vouloir la science ? « semble être malvenue car la science n'a plus à faire ses preuves, son utilité pratique, et théorique, ne pouvant être remise en cause. La question porte moins sur la nature de la science comme telle que sur notre rapport à elle. Le verbe « vouloir « en ce sens est important dans ce sujet. Vouloir la science c'est se déterminer à la chercher et à l'obtenir. La volonté souligne donc que la science n'est pas innée mais acquise, elle n'est pas donnée à l'homme à sa naissance mais il doit s'efforcer de sortir de son ignorance pour y accéder. Si le « pourquoi « du sujet est pris dans un sens causal, cette causalité se trouve éclairer par la volonté. C'est parce que l'homme peut avoir la science mais ne l'a pas encore qu'il la recherche, qu'il la veut. D'autre part « vouloir la science « suppose aussi que la science ne soit pas un domaine que l'homme peut parcourir en un temps fini, mais au contraire continuer à vouloir la science c'est continuer à la rechercher alors même qu'une partie de son domaine a été parcourue. Mais, si derrière le « pourquoi « nous comprenons la finalité, alors il s'agit de se demander à quelle fin la science est recherchée. Or comme ensemble de connaissances, la science semble être rivée à une utilité théorique. La science peut-elle posséder une finalité pratique ? C'est sur l'articulation entre la finalité et la causalité de la science qu'il faut s'interroger. Est-ce que la raison pour laquelle l'homme est capable de science est liée à la fin qu'il recherche ? 

 

 



Transition : si la cause de la recherche de la science se trouve dans la nature humaine, la science n'est pas innée mais doit être acquise, la finalité de cette recherche découle de cette causalité. En effet la constitution de la science par l'homme est la condition de possibilité d'une maîtrise de la nature et en quelque sorte l'expression d'une revanche sur la nature qui a fait l'homme chétif mais doué d'inventivité et de perfectibilité.   Deuxième partie : Les limites de cette poursuite effrénée de science.   2.1 Les limites de la science.   « L'homme est un être raisonnable ; et, comme tel, il reçoit de la science sa nourriture propre et son aliment, mais les frontières de l'entendement humain sont si resserrées qu'on ne peut espérer sur ce point que peu de satisfaction pour l'étendue et pour la sécurité de ses acquisitions. » HUME, Enquête sur l'entendement humain, I.     2.2 L'écueil que constitue la volonté de science à tout prix.   « Que l'on songe enfin que même l'homme de connaissance, en forçant son esprit à connaître contre le penchant de cet esprit, et assez souvent aussi contre les voeux de son coeur - à savoir, à dire Non là où il voudrait acquiescer, aimer, adorer -, exerce sa fonction en artiste et en transfigurateur de la cruauté ; faire preuve de profondeur et de radicalité revient déjà, à tout coup, à faire violence, à vouloir faire mal à la volonté fondamentale de l'esprit, qui veut sans relâche gagner l'apparence et les surfaces,-  tout vouloir-connaître renferme déjà une goutte de cruauté.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Pourquoi vouloir la science  	? Corrigé de 1338 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Pourquoi vouloir la science ?" a obtenu la note de : aucune note

Pourquoi vouloir la science ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit