Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on reproduire une oeuvre d'art ? Qu'est-ce qu'un objet culturel ? >>


Partager

Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage ?



Publié le : 17/2/2010 -Format: Document en format HTML protégé

	Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage	?
Zoom

Qu’ils soient écrits ou prononcés, les mots sont capables de prendre différentes formes. Transmis depuis toujours, ils traversent l’Histoire de l’homme tout en évoluant. Victor Hugo voit d’ailleurs le mot comme un véritable « être vivant «. Tout le monde appréhende ce qu’est un mot mais pourtant il semble qu’il nous cache bien des secrets. Le mot pourrait se définir comme un groupe de sons correspondant à un sens dans lequel se distribue le langage. Un abus de langage pourrait se définir comme un usage inapproprié à ce que l’on voudrait exprimer, un abus par rapport à la logique, à ce que l’on pense. Mais que constituent les mots au-delà de son simple attribut de vecteur du langage ? En quoi cette simple suite de sons régit-elle les rapports que l’homme entretient avec lui-même et avec son environnement ? Quelles conséquences ont les mots sur autrui ? Y a-t-il des mots plus « puissants « que d’autres ? Les mots possèdent-ils un réel pouvoir, ou ce pouvoir des mots constitue-t-il un mauvais usage, un usage mal ajusté à ce que l’on veut exprimer ?

Il s’agira de voir dans une première partie le pouvoir des mots comme abus de langage, puis nous verrons sur quoi repose le véritable pouvoir des mots, d’abord sur l’efficace du langage sur soi-même, puis sur autrui.



xxx ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage	? Corrigé de 2519 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage ?" a obtenu la note de : aucune note

Le pouvoir des mots constitue-t-il seulement un abus de langage ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit