Les pouvoirs et la nature de la raison ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La raison: "un merveilleux et inintelligible ... Quels sont les excès et quelles sont les limi ... >>


Partager

Les pouvoirs et la nature de la raison ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les pouvoirs et la nature de la raison ?



Publié le : 9/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Les pouvoirs et la nature de la raison ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Les pouvoirs et la nature de la raison ?




Aristote définit la nature comme ce qui est à l'origine de son propre mouvement : contrairement à l'horloge qu'on doit remonter, la plante semble pousser « toute seule ». En ce sens, la nature s'oppose aussi bien à la technique qu'à la culture, qui désignent les différents produits de l'action humaine. Donnons une idée des principaux effets dont on crédite habituellement le pouvoir de la raison :– la raison est d'abord un pouvoir d'abstraire et de généraliser. C'est par la raison que nous concevons la figure, le mouvement, l'ordre ou le nombre, séparément des objets et des situations dans lesquels nous les rencontrons. C'est par la raison que nous rassemblons ces qualités, et généralisons leurs relations mutuelles pour élaborer des propositions arithmétiques, établir des comparaisons, formuler des lois de concomitance, de causalité, etc.– La raison est aussi un pouvoir de déduire : de conduire un raisonnement selon un enchaînement réglé et homogène, de percevoir une relation nécessaire entre une cause et des effets, entre un principe et des conséquences.– La raison s'exerce encore dans la coordination systématique des opérations de l'intelligence, en les inscrivant dans une perspective de cohérence globale et synthétique, en formulant les principes généraux de leur coordination, en donnant des « règles pour la direction de l'esprit », pour parler avec Descartes.– La raison peut encore s'élever à la considération des causes premières ou des premiers principes, elle tente alors de transcender le régime de pensée qui consiste à remonter indéfiniment de l'effet à la cause, de la conséquence au principe, de la déduction à l'hypothèse, de l'état à la condition. Elle prétend ainsi déterminer un absolu (le bien, l'idée suprême, l'un, le premier moteur, Dieu, moi, le monde), que Platon nomme l'anhypothétique, Kant l'inconditionné, non sans remarquer que cet exercice périlleux peut égarer la raison.Telles sont sommairement, les quatre fonctions attitrées de la raison : INDUCTION : Raisonnement qui consiste à passer d'un fait particulier à un énoncé général, d'une conséquence à un principe, ou encore de l'effet à la cause.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les pouvoirs et la nature de la raison ?
Corrigé de 1341 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les pouvoirs et la nature de la raison ? " a obtenu la note de : aucune note

Les pouvoirs et la nature de la raison ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit