LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Notre existence a-t-elle un sens si l'histoir ... Les images nous parlent-elles comme les mots ... >>


Partager

Pouvons-nous penser autrui autrement qu'à partir de nous-mêmes ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Pouvons-nous penser autrui autrement qu'à partir de nous-mêmes ?



Publié le : 27/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Pouvons-nous penser autrui autrement qu'à partir de nous-mêmes ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Pouvons-nous penser autrui autrement qu'à partir de nous-mêmes ?




Le mur qui m'en sépare est infranchissable. Je suis seul, à la rigueur, à percevoir, sentir, penser ce que je perçois, sens, pense. Je suis même impénétrable à autrui, en ce double sens que, non seulement je suis insaisissable en mon for intérieur à autrui, mais que je suis incapable, quand je le voudrais, de m'ouvrir tout entier à autrui, ce qui est le drame de toute communication. A la fois, il n'est point de connaissance qui puisse forcer ce réduit et j'en suis moi-même prisonnier. Il en est de même pour moi à l'égard de tout autre homme, qui m'échappe en tant que conscience et sujet. S'ensuit-il que je ne puisse connaître autrui qu'indirectement par une connaissance médiate et discursive, c'est-à-dire par l'intermédiaire d'un raisonnement ou n'est-il pas possible de le connaître directement de façon intuitive ? § 3. La théorie de la connaissance indirecte d'autrui et le raisonnement par analogie Cette analyse de la conscience insulaire est, d'un point de vue absolu, incontestable et, d'être humain à être humain, il reste toujours de l'incommunicable. Découle-t-il de là que je ne puisse avoir d'autrui comme lui de moi qu'une connaissance indirecte ? C'est l'opinion du sens commun, qui s'accorde avec la thèse classique que je ne puis connaître autrui que d'après moi-même.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2117 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Pouvons-nous penser autrui autrement qu'à partir de nous-mêmes ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit