NoCopy.net

Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les rêves ont-ils un sens? Peut-on dire que la perception est une conna ... >>


Partager

Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?



Publié le : 23/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?
Zoom

En d'autres termes, que se passe-t-il lorsque la conscience cherche à se saisir elle-même ? Se trouve-t-elle une fois pour toute dans une réflexion immédiate (un retour sur soi instantané) ou bien est-elle sans cesse renvoyée hors d'elle-même et cela à l'infini ?     I - Descartes et la substance pensante  Dans les Méditations Métaphysiques, Descartes inaugure un certain type de prise de conscience de soi qu'illustre le Cogito. En effet, Descartes soumet ses connaissances à un doute radical, dans le but d'aboutir à une première vérité. Or, de cette pratique du doute ressort l'idée que l'acte même par lequel on doute n'est pas en soi douteux. Si je doute de tout, je ne peux résolument douter que je doute. Le philosophe en conclut qu'il doute forcément, c'est-à-dire qu'il pense (Cogito = Je pense). Comme son corps reste soumis au doute, la conclusion s'impose au philosophe de se considérer comme une substance pensante, susceptible de douter. Ainsi, la prise de conscience de soi renvoie à deux aspects de la conscience : 1° le soi est une entité déterminable et repérable, en l'occurrence la pensée elle-même ; 2° la prise de conscience consiste en un acte simple, celui du retour sur soi par la réflexion ou introspection. Cependant, la conscience de soi peut-elle se laisser cerner aussi aisément ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?	Corrigé de 1451 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Prendre conscience de soi, est-ce un mouvement sans fin ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit