NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment comprendre : "ne pas savoir ce que l' ... Est-on responsable de ce dont on n'a pas cons ... >>


Partager

Est-on prisonnier du passé ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-on prisonnier du passé ?



Publié le : 29/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Est-on prisonnier du passé ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Est-on prisonnier du passé ?




Tout changement possède un caractère irréductible, définitif. Le temps nous fait découvrir ainsi notre impuissance : la temporalité échappe à nos prises. Je ne recommencerai pas ce qui fut. Le passé se donne à nous comme ordre qui s'impose et que nous ne saurions effacer. Comment n'en serions-nous pas prisonniers ? Si l'espace est marque de ma puissance, le temps est marque de mon impuissance, disait Lagneau. Irréversibilité, figé, irrémédiable, le passé se donne comme ce devant quoi je ne puis rien. Il désigne, à première vue, une réalité statique, un «en-soi », un ordre immobile en le quel je suis enfermé. Le « pour-soi », c' est la vie, le mouvement de la conscience. L'en-soi, c'est l'immobilité, le réel clos sur lui-même.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2699 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Est-on prisonnier du passé ?" a obtenu la note de :

10 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit