LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment les "diamants de sang" financent les ... Ricardo Lagos, Le principal artisan du retour ... >>


Partager

Un proche du président Bouteflika a été nommé premier ministre en Algérie

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Un proche du président Bouteflika a été nommé premier ministre en Algérie



Format: Document en format HTML protégé

Un proche du président Bouteflika a été nommé premier ministre en Algérie
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Un proche du président Bouteflika a été nommé premier ministre en Algérie




26 août 2000 En Algérie, depuis le début des années 1990, la durée de vie moyenne des gouvernements est brève : de l'ordre de dix-huit mois. Celui d'Ahmed Benbitour n'aura pas échappé à la règle puisque huit mois après sa nomination, le premier ministre a présenté sa démission au chef de l'Etat qui, samedi 26 août, l'a acceptée. Exit donc M. Benbitour, cinquante-quatre ans, un économiste de formation dépourvu d'assise politique, au profit du directeur de cabinet du chef de l'Etat, Ali Benflis, cinquante-six ans, qui, quelques heures à peine après sa nomination, annonçait la composition du nouveau gouvernement. Il est vrai que la nouvelle équipe diffère peu de la précédente. La plupart des ministres ont conservé leur portefeuille. Le seul changement d'envergure concerne la diplomatie qui échoit à Abdelaziz Belkadem, un homme de conviction, un peu rapidement catalogué comme étant un "islamo-conservateur". DÉMISSION ATTENDUE La démission de M. Benbitour était attendue depuis le début de l'été. Les relations entre le chef de l'Etat et son premier ministre étaient mauvaises, de notoriété publique. A plusieurs reprises, le premier ministre avait d'ailleurs présenté sa démission. Et pour cause : homme de dialogue d'un naturel effacé, grand serviteur de l'Etat mais peu préparé au combat politique, M. Benbitour n'a jamais réussi à s'imposer face à un président Bouteflika omniprésent et peu partageux de son pouvoir. S'il ne consultait guère son premier ministre, le chef de l'Etat ne se privait pas de critiquer en public l'immobilisme de l'équipe gouvernementale dont, pourtant, il avait choisi personnellement les principaux "...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Un proche du président Bouteflika a été nommé premier ministre en Algérie" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit