LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'amour par terre - Verlaine, Fêtes galantes Chanson de Marie Noël >>


Partager

(M. Proust évoque ici Combray, le village où il passait ses vacances d'enfant.) M. Proust, Du côté de chez Swann.

Littérature

Aperçu du corrigé : (M. Proust évoque ici Combray, le village où il passait ses vacances d'enfant.) M. Proust, Du côté de chez Swann.



Publié le : 28/3/2011 -Format: Document en format HTML protégé

(M. Proust évoque ici Combray, le village où il passait ses vacances d'enfant.) M. Proust, Du côté de chez Swann.
Zoom




« Pendant que ma tante devisait ainsi avec Françoise, j'accompagnais mes parents à la messe. Que je l'aimais, que je la revois bien, notre Église ! Son vieux porche par lequel nous entrions, noir, grêlé comme une écumoire, était dévié et profondément creusé aux angles (de même que le bénitier où il nous conduisait) comme si le doux effleurement des mantes des paysannes entrant à l'église et de leurs doigts timides prenant de l'eau bénite, pouvait, répété pendant des siècles, acquérir une force destructive, infléchir la pierre et l'entailler de sillons comme en trace la roue des carrioles dans la borne contre laquelle elle bute tous les jours. Ses pierres tombales, sous lesquelles la noble poussière des abbés de Combray, enterrés là, faisait au chœur comme un pavage spirituel, n'étaient plus elles-mêmes de la matière inerte et dure, car le temps les avait rendues douces et fait couler comme du miel hors des limites de leur propre équarrissure qu'ici elles avaient dépassées d'un flot blond, entraînant à la dérive une majuscule gothique en fleurs, noyant les violettes blanches du marbre; (...)

(...) Ses vitraux ne chatoyaient jamais tant que les jours où le soleil se montrait peu, de sorte que, fît-il gris dehors, on était sûr qu'il ferait beau dans l'église; l'un était rempli dans toute sa grandeur par un seul personnage pareil à un Roi de jeu de cartes, qui vivait là-haut, sous un dais architectural, entre ciel et terre (et dans le reflet oblique et bleu duquel, parfois les jours de semaine, à midi, quand il n'y a pas d'office, (...) (...) on voyait s'agenouiller un instant Mme Sazerat, posant sur le prie-Dieu voisin un paquet tout ficelé de petits fours qu'elle venait de prendre chez le pâtissier d'en face et qu'elle allait rapporter pour le déjeuner). «

M. Proust, Du côté de chez Swann.

SUJET

Vous expliquerez ce passage sous forme de commentaire composé, en mettant en valeur, par exemple, l'aspect magique que prend l'église de Combray, grâce au temps qui la transforme.

Introduction

■ Bien que pas un de ses contemporains ne semble avoir cru à son avenir littéraire, Marcel Proust est reconnu maintenant comme une des gloires de notre littérature.

■ De plus son influence indirecte et posthume s'est étendue à des genres très divers, et non au seul roman.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1935 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "(M. Proust évoque ici Combray, le village où il passait ses vacances d'enfant.) M. Proust, Du côté de chez Swann." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit