NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Puis-je invoquer le cours de l'histoire pour ... Puis-je me mettre à la place de l'autre ? >>


Partager

Puis-je invoquer l'incertitude de l'avenir pour dégager ma responsabilité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Puis-je invoquer l'incertitude de l'avenir pour dégager ma responsabilité ?



Publié le : 9/6/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Puis-je invoquer l'incertitude de l'avenir pour dégager ma responsabilité  	?
Zoom

Le Manuel d’Epictète nous enseigne : « Il y a des choses qui dépendent de nous et d’autres qui ne dépendent pas de nous. Ce qui dépend de nous, ce sont les pensées, la tendance, le désir, le refus, bref tout ce sur quoi nous pouvons avoir une action. Ce qui ne dépend pas de nous, c’est la santé, la richesse, l’opinion des autres, les honneurs, bref tout ce qui ne vient pas de notre action. Ce qui dépend de nous est, par nature, soumis à notre libre volonté ; nul ne peut nous empêcher de le faire ni nous entraver dans notre action. Ce qui ne dépend pas de nous est sans force propre, esclave d’autrui ; une volonté étrangère peut nous en priver. […] «. L’homme est donc irresponsable relativement aux choses sur lesquels il ne peut agir. Il y a un ensemble de choses pour sur lesquelles je n’ai aucun pouvoir, je n’y engage donc pas ma responsabilité. Pourtant, en est-il de même lorsque l’on parle d’une action future ou de toute action dans la mesure où une fois mon action produite elle m’échappe. Je ne peux plus la contrôler or des évènements fortuits, indépendamment de ma volonté peuvent se produire. Or ma responsabilité est-elle encore engagée ? Mais dans ce cas, n’est-ce pas dire que je ne suis responsable que de l’intention et dès lors ruiner toute possibilité de responsabilité ?

Si dans un monde incertain, je ne maîtrise que l’intention (1ère partie), je reste cependant capable de prudence donc de responsabilité (2nd partie), d’une responsabilité absolue (3ème partie).

 

 

I – Responsabilité et moralité

 

a) La responsabilité relève essentiellement de la morale donc du devoir. Le devoir est l’obéissance à une loi morale universelle que nous construisons nous-mêmes. Le devoir, loin d’être une réalité, représente une norme de la raison, valable pour tous les êtres raisonnables. Kant part du savoir commun, dans les Fondations de la Métaphysique des Mœurs, selon lequel une volonté moralement bonne est la seule qui puisse être tenue pour absolument bonne ; c’est-à-dire une volonté qui se détermine uniquement d’après la raison pure pratique et non en vue du bonheur, donc une volonté bonne en soi. Elle sera par conséquent fin en soi, non moyen, et universelle. Or Kant distingue la volonté bonne, pure et autonome, de la simple bonne volonté de faire le bien qui n’est qu’une intention velléitaire non accompagnée de réels efforts pour réaliser de manière effective le bien dans le monde. La volonté bonne est en fait tout le contraire de cette bonne volonté faible, paresseuse et donc dépourvue d’effets ; a fortiori pour une volonté absolument bonne, c’est-à-dire sainte. Cependant il faut bien comprendre qu’une volonté est bonne indépendamment de ses résultats effectifs car ce n’est pas au résultat que l’on juge de la moralité d’un acte. Or c’est justement là que la responsabilité prend tout son sens à l’aune d’un monde incertain. Il semble que je ne sois moralement responsable que de l’intention ne pouvant pas maîtriser ce qui est en dehors de ma volonté. Il faut donc articuler nécessairement le « vouloir « et le « pouvoir « ou du moins de le tenter car on ne peut condamner l’impuissance physique qui nous empêche d’atteindre notre but. 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2370 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Puis-je invoquer l'incertitude de l'avenir pour dégager ma responsabilité ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit