NoCopy.net

La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La justice ne relève-t-elle que de l'Etat ? La recherche de l'autonomie individuelle est- ... >>


Partager

La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ?



Publié le : 26/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ?
Zoom

L'Etat a la puissance nécessaie pour contraindre les hommes à renoncer à faire usage de violence. A ce titre, la puissance de l'Etat est la condition de l'harmonie sociale. MAIS, l'harmonie sociale ne peut pas découler de la puissance de l'Etat. En effet, l'Etat n'est qu'une superstructure idéologique servant les intérêts d'une classe. Et un Etat puissant est une menace pour la liberté des hommes.



Seule la puissance de l'État peut les contraindre à renoncer à faire usage de violence afin de servir des intérêts et des passions égoïstes. La violence est à l'origine l'État Qu'il s'agisse de Bodin, de Machiavel, de Hobbes, de Hume, tous voient à l'origine de l'État une violence qui a pour but de mettre un terme à une autre violence; laquelle s'est propagée parmi les hommes à la manière d'une épidémie. Sans cette autorité suprême que constitue l'Etat, l'être humain semble bien incapable de vivre en paix avec ses semblables. En dehors de l'Etat, les hommes jouissent d'une liberté absolue. Mais chacun disposant de la même liberté absolue, tous sont exposés à subir des autres ce qui leur plaît. La constitution d'une société civile et d'un État oblige à une nécessaire limitation de la liberté : il n'en reste que ce qu'il faut pour vivre bien et vivre en paix. Chacun perd de sa liberté cette part qui pouvait le rendre redoutable pour autrui. Dans l'état de nature, chacun jouissait d'un droit illimité sur toutes choses, mais tous disposant du même droit, nul n'était assuré de ne rien posséder durablement. L'État garantira la sécurité d'un droit de propriété limité. Enfin, dans l'état de nature, chacun était exposé à la menace d'autrui : il pouvait être à tout instant dépouillé de ses biens et tué.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ? Corrigé de 5023 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ?" a obtenu la note de :

7.3 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

La puissance de l'Etat est-elle condition de l'harmonie ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit