Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quand on se parle se comprend-on toujours ... Quand peut-on dire qu'une croyance est évide ... >>


Partager

Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop  	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop ?




Dès lors cela dépendrait de la résistance que nous avons au travail, de nos capacités à le supporter. Or, comme une définition est souvent posée par une majorité de personnes qui entendent la même chose, travailler trop sert peut-être à designer celui qui travaille plus que la majorité.     I/ Travailler trop, c'est purement et simplement travailler.               Ne faut-il pas admettre que le devoir de travailler est déjà en lui-même un abus, un épuisement de nos forces durant cette courte existence qui est la nôtre. Si l'homme confère une valeur au monde par son travail, cette valorisation ne lui nuit-elle pas ? Ce n'est peut-être pas pour rien que les civilisations comme les Grecs méprisaient le fait de devoir travailler. En effet, le travail ressemble fort à une aliénation, à un dévouement de son temps pour s'occuper de ce qui n'est pas soi. De la même façon la tradition chrétienne considère le travail comme le fruit du péché. L'étymologie, d'ailleurs parle d'elle-même : un tripallium était un instrument de torture. Aussi, nous pouvons suivre ici la définition du travail tel que le pensaient les Grecs, telle que Arendt nous la rappelle dans la Condition de l'homme moderne : « Travailler, c'était l'asservissement à la nécessité, et cet asservissement était inhérent aux conditions de la vie humaine.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop  	? Corrigé de 1631 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop ?" a obtenu la note de : aucune note

Quand peut-on dire qu'un homme travaille trop ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit