NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quatre-vingt-treize Ecoutez, je viens pour un ... Quatre-vingt-treize un contre cinq, l'accepta ... >>


Partager

Quatre-vingt-treize A de certaines heures la société humaine a ses énigmes, énigmes qui pour les sages se résolvent en lumière et pour les ignorants en obscurité, en violence et en barbarie.

Anthologie

Aperçu du corrigé : Quatre-vingt-treize A de certaines heures la société humaine a ses énigmes, énigmes qui pour les sages se résolvent en lumière et pour les ignorants en obscurité, en violence et en barbarie.



Publié le : 12/4/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Quatre-vingt-treize
A de certaines heures la société humaine a ses énigmes, énigmes qui pour les sages se résolvent en lumière et
pour les ignorants en obscurité, en violence et en barbarie.
Zoom

Quatre-vingt-treize
A de certaines heures la société humaine a ses énigmes, énigmes qui pour les sages se résolvent en lumière et
pour les ignorants en obscurité, en violence et en barbarie. Le philosophe hésite à accuser. Il tient compte du
trouble que produisent les problèmes. Les problèmes ne passent point sans jeter au-dessous d'eux une ombre
comme les nuages.
Si l'on veut comprendre la Vendée, qu'on se figure cet antagonisme : d'un côté la révolution française, de
l'autre le paysan breton. En face de ces événements incomparables, menace immense de tous les bienfaits à la
fois, accès de colère de la civilisation, excès du progrès furieux, amélioration démesurée et inintelligible,
qu'on place ce sauvage grave et singulier, cet homme à l'oeil clair et aux longs cheveux, vivant de lait et de
châtaignes, borné à son toit de chaume, à sa haie et à son fossé, distinguant chaque hameau du voisinage au
son de la cloche, ne se servant de l'eau que pour boire, ayant sur le dos une veste de cuir avec des arabesques
de soie, inculte et brodé, tatouant ses habits comme ses ancêtres les Celtes avaient tatoué leurs visages,
respectant son maître dans son bourreau, parlant une langue morte, ce qui est faire habiter une tombe à sa
pensée, piquant ses boeufs, aiguisant sa faulx, sarclant son blé noir, pétrissant sa galette de sarrasin, vénérant
sa charrue d'abord, sa grand'mère ensuite, croyant à la sainte Vierge et à la Dame blanche, dévot à l'autel et
aussi à la haute pierre mystérieuse debout au milieu de la lande, laboureur dans la plaine, pêcheur sur la côte,
braconnier dans le hallier, aimant ses rois, ses seigneurs, ses prêtres, ses poux ; pensif, immobile souvent des
heures entières sur la grande grève déserte, sombre écouteur de la mer.
Et qu'on se demande si cet aveugle pouvait accepter cette clarté.

II. LES HOMMES
Le paysan a deux points d'appui: le champ qui le nourrit, le bois qui le cache.
Ce qu'étaient les forêts bretonnes, on se le figurerait difficilement ; c'étaient des villes. Rien de plus sourd, de
plus muet et de plus sauvage que ces inextricables enchevêtrements d'épines et de branchages ; ces vastes
broussailles étaient des gîtes d'immobilité et de silence ; pas de solitude d'apparence plus morte et plus
sépulcrale ; si l'on eût pu, subitement et d'un seul coup pareil à l'éclair, couper les arbres, on eût brusquement
vu dans cette ombre un fourmillement d'hommes.
Des puits ronds et étroits, masqués au dehors par des couvercles de pierre et de branches, verticaux, puis
horizontaux, s'élargissant sous terre en entonnoir, et aboutissant à des chambres ténébreuses, voilà ce que
Cambyse trouva en Egypte et ce que Westermann trouva en Bretagne ; là c'était dans le désert, ici c'était dans
la forêt ; dans les caves d'Egypte il y avait des morts, dans les caves de Bretagne il y avait des vivants. Une
des plus sauvages clairières du bois de Misdon, toute perforée de galeries et de cellules où allait et...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Quatre-vingt-treize A de certaines heures la société humaine a ses énigmes, énigmes qui pour les sages se résolvent en lumière et pour les ignorants en obscurité, en violence et en barbarie." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit