LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quel(s) intérêt(s) la science présente-t-ell ... Quelle conception de l'homme l'hypothèse de ... >>


Partager

Quel(s) lien(s) peut on faire entre sciences et réel ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quel(s) lien(s) peut on faire entre sciences et réel ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quel(s) lien(s) peut on faire entre sciences et réel  	?
Zoom

 

Analyse du sujet :

Sciences : On utilise généralement le terme « science « pour désigner un certain type de savoir. Science vient d’ailleurs du latin scientia, qui est lui-même un dérivé de scire, « savoir «. Pour les anciens Grecs, la science constitue un savoir supérieur, une connaissance éminente qui a deux caractéristiques principales : elle porte sur l’universel car elle s’oppose aux opinions particulières et elle est purement théorique car elle diffère du savoir-faire pratique. Ils considéraient par ailleurs que la philosophie était la science suprême. Depuis l’époque moderne cependant, le modèle exemplaire de la science est plutôt celui d’une connaissance scientifique positive, basée sur la méthodologie de la science expérimentale. C’est-à-dire une science qui repose sur des critères précis de vérification permettant une objectivité des résultats.

Réel : Le réel définit ce qui est véritablement, c’est-à-dire la réalité. Le terme provient du latin res qui veut dire « chose «. Le réel, c’est donc l’ensemble des choses qui sont, celles qui ont une existence objective et constatable. En philosophie, on considère généralement que le réel étant ce qui contient l’être véritable des choses, on peut l’opposer à l’apparence : le réel incarne les choses dans leur vérité, et non telles qu’elles nous apparaissent. Ainsi Platon considère-t-il que le réel se situe dans le monde des Idées, alors que le monde sensible dans lequel nous vivons est constitué d’apparences. Cela pose problème, car comment pourrions-nous vivre dans l’irréel ? La réalité peut-elle être autre chose que la façon dont les choses nous apparaissent ?

Problématisation :

Si la science a pour but de parvenir à la vérité, il paraît évident que celle-ci est liée au réel en tant qu’elle incarne l’instrument par lequel l’être humain saisit le réel. Mais si la science est un instrument humain, elle reste tributaire de facteurs humains et, dès lors, on peut se demander comment il serait possible qu’elle dépasse les limites humaines. Le problème consistera donc pour nous à savoir si la science permet d’outrepasser les limites humaines, ou si elle n’est qu’une approche privilégiée du réel ?

 



La notion de vérité mobilisée est alors celle de « vérité-correspondance », et comme la théorie scientifique est censée refléter l'exacte vérité, on parle alors métaphoriquement de « théorie-reflet. » b) Cette conception de la science s'appuie sur l'hypothèse selon laquelle une théorie capable de fournir des prédictions valables ne peut que correspondre à la réalité des choses. Le réaliste a tendance à considérer que si « ça marche », c'est nécessairement parce que la théorie est vraie, faute de quoi, la prédiction tiendrait purement et simplement du miracle. En effet, si la théorie ne correspondait pas à la réalité, si celle-ci s'était contentée de construire son objet, elle ne parviendrait pas à passer l'épreuve de la réalité, elle ne pourrait réussir à chaque fois à prédire ce qui doit arriver. c) Suivant cette perspective réaliste, les sciences constituent bel et bien le moyen par lequel l'homme saisit la réalité des choses dans leur vérité même. Ainsi les physiciens ont-ils découvert des photons, des champs de force ou des trous noirs qui préexistaient dans la nature indépendamment de leurs démarches intellectuelles. Le lien qui existerait alors entre sciences et réel serait celui d'une correspondance, la science correspondant à la réalité telle qu'elle est, elle serait le lien par lequel l'être humain se hisse à la réalité. Transition : Les multiples remises en cause des théories scientifiques ne réfutent-elles pas le réalisme scientifique ?   Les sciences considérées comme une invention de l'esprit permettant à l'homme de maîtriser et de créer le réel. a) L'histoire des sciences tend à infirmer le réalisme.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1685 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quel(s) lien(s) peut on faire entre sciences et réel ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit