NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En quoi consiste l'objectivité scientifique ... LA SCIENCE PROCURE-T-ELLE LE BONHEUR ? >>


Partager

En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être considérée comme un désenchantement du monde ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être considérée comme un désenchantement du monde ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être considérée comme un désenchantement du monde  ?
Zoom

Des thèses que le positivisme d'Auguste Comte associe également, sous la dénomination d' « âge théologique », à cet « enchantement du monde » dont la science va détruire la magie.     2- Comment la science désenchante ce monde d'antan   a) Cet enchantement du monde que constituent les approches magico théologiques traduit les façons dont les hommes se laissent subjuguer et fasciner par les charmes de la nature, qui provoquent en eux crainte ou admiration. Aussi le « désenchantement » réside-t-il d'abord dans la dénonciation de l'attitude magico religieuse comme superstition. L'argument a ses antécédents bien avant les révolutions scientifiques modernes : dans l'Empire romain, l'épicurien Lucrèce (De rerum natura, 1er siècle av. J-C) associe sous le terme de « religio », religion et superstition pour dénoncer les mystifications auxquelles donnent lieu les craintes et les terreurs éprouvées par les hommes face à la mort, à la maladie, aux épidémies et aux tremblements de terre ; il appelle les hommes à se contenter d'explication purement naturelles (la science épicurienne instaure une physique atomiste, purement matérialiste) ; au début du XVIIe siècle, peu avant l'avènement du mécanisme cartésien,  Francis Bacon dénoncera toutes les « idoles » imaginées par l'esprit humain pour rendre compte des phénomènes naturels, et qui, non seulement sont dépourvues de toute réalité, mais en outre paralysent l'essor de la science (Novum Organum, 1620), c'est-à-dire de la connaissance objective.   b) La science, en effet, désenchante le monde en instaurant une rupture méthodique, entre la Nature et l'esprit connaissant. Si l'on en trouve très tôt des expressions chez Platon (la conversion à l'Intelligible dans La République, Ve siècle av. J-C), ou chez Descartes (à partir du doute méthodologique narré dans la Première Méditation, 1646), on perçoit que le désenchantement éloigne l'homme des sortilèges heureux ou malheureux exercés sur lui par l'univers sensible et par l'imagination. Néanmoins, le désenchantement devient systématique (ou généralisé) lorsque l'esprit scientifique substitue un déterminisme rigoureux (causalité naturelle liée à l'idée de loi) aux déterminismes complexes et multiples de la magie (le Destin, la Providence, le Miracle).   c) Le désenchantement, d'ailleurs, se trouve redoublé par l'aspect technique des nouvelles explications du monde ; en effet, la rationalité mathématique et expérimentale permet non seulement de déterminer les lois des phénomènes selon une causalité purement naturelle, mais en outre les processus de la nature deviennent prédictibles, parfois même maîtrisables (médecine) et donnent lieu à la production par l'homme de machines qui opèrent sur le modèle des mécanismes naturels (cela aboutit au monde industriel).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1949 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " En quel sens la connaissance scientifique peut-elle être considérée comme un désenchantement du monde ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit