LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Notre conscience est-elle à nous ? LA JOIE REND ELLE LE BONHEUR INUTILE >>


Partager

Quel sens donner à l'oubli ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quel sens donner à l'oubli ?



Publié le : 9/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quel sens donner à l'oubli ?
Zoom

Analyse du sujet :

 

  • La forme du sujet est celle du question ouverte : l’objectif est donc de construire un sens cohérent du concept d’oubli, au fil d’une argumentation documentée.
  • Le concept d’oubli est lié à ceux de mémoire et de souvenir.
  • Dans le cas de la mémoire d’un individu, l’oubli désigne ou bien une défaillance de celle-ci, ou bien le fait de « vider « celle-ci, de se débarrasser de certains éléments.
  • Dans le premier cas, l’oubli est un fait, par exemple : avoir oublié le prénom de quelqu’un. L’oubli est alors le fait de ne pas pouvoir se souvenir de quelque chose.
  • dans le second, c’est un processus, une démarche volontaire, l’objet d’un désir. Il s’agit alors d’oublier volontairement quelque chose, par exemple un événement  traumatisant. Il peut dans ce cas devenir une nécessité vitale.
  • Dans le cas de ce que nous appelons la mémoire collective, l’oubli est non seulement un fait, mais aussi une force qui opère silencieusement et contre laquelle nous tentons de lutter, lorsque par exemple nous parlons du devoir de mémoire. Ce type d’oubli a pour conséquence négative une sélection de ce que l’Histoire retient.
  • Dans tous les cas, l’oubli est toujours oubli du passé.
  • La difficulté du sujet réside dans le fait qu’il nous demande de donner du sens à une idée qui ne se manifeste que par son absence, mais qui n’est jamais rien de palpable.

 

 

 

Problématisation :

 

Comment déterminer le sens de ce qui n’est justement rien, ce qui n’est qu’un trou, une absence, une défaillance ou un manque ? Dans tous les cas, l’oubli est oubli de quelque chose qui était en quelque sorte présent « dans « une mémoire et qui ne l’est plus. Mais comment savoir ce que l’on a oublié si justement on l’a oublié ?

I – Quel est l’objet de l’oubli ?

L’oubli, a-t-on dit, peut être désiré, recherché. Dans ce cas, il a donc une fonction particulière qu’il nous faut déterminer

II – A quoi sert l’oubli ?



Dans tous les cas, l'oubli est toujours oubli du passé. La difficulté du sujet réside dans le fait qu'il nous demande de donner du sens à une idée qui ne se manifeste que par son absence, mais qui n'est jamais rien de palpable.       Problématisation :   Comment déterminer le sens de ce qui n'est justement rien, ce qui n'est qu'un trou, une absence, une défaillance ou un manque ? Dans tous les cas, l'oubli est oubli de quelque chose qui était en quelque sorte présent « dans » une mémoire et qui ne l'est plus. Mais comment savoir ce que l'on a oublié si justement on l'a oublié ? I - Quel est l'objet de l'oubli ? L'oubli, a-t-on dit, peut être désiré, recherché. Dans ce cas, il a donc une fonction particulière qu'il nous faut déterminer II - A quoi sert l'oubli ?           Proposition de plan :   I - Quel est l'objet de l'oubli ?   Platon, dans le Ménon, tente de montrer que nos connaissances sont en quelque sorte toujours déjà présentes « en nous », et qu'apprendre consiste en réalité à se souvenir à nouveau de ce que nous savions déjà mais avons oublié.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1892 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quel sens donner à l'oubli ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit