Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La loi dégage-t-elle de toutes responsabilit ... La conscience de soi passe-t-elle par autrui ... >>


Partager

Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail?



Publié le : 15/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail?
Zoom

Pour qu’il y ait un sens à parler d’un droit du travail, il faudrait, semble-t-il, que le travail ait « droit de cité « au sens où l’entendaient les juristes romains, c’est-à-dire en cela que le travail puisse être intégré à la vie citoyenne. Si le travail n’est qu’une activité qui nous exclut de la cité, qui nous empêche d’être un citoyen, alors il n’y a aucun sens à parler d’un droit du travail, car le travailleur se trouve reclus dans une zone de non-droit. Utiliser l’expression « droit du travail «, c’est sous-entendre qu’il y a une compatibilité possible entre travail et citoyenneté, que le travail n’avilit pas l’homme. Mais il resterait alors à résoudre un problème : sous quelles conditions le travail respecterait-il vraiment l’homme ?



Hegel concevant l'idée d'une interaction réelle entre l'esprit et le monde (« le réel est rationnel, et le rationnel est réel » écrit-il dans les Principes de la philosophie du droit), il peut en déduire une interaction entre l'activité de transformation de la nature et la réflexion. ·         Il ne peut donc y avoir d'après Hegel d'homme vraiment libre qui ne connaisse rien du travail. Mais le sens de travail est étendu, il concerne aussi bien le domaine des nécessités naturelles que celui de la pensée rationnelle. ·         Le travail devient alors une activité noble, une activité à laquelle chacun doit pouvoir prétendre puisqu'elle est ce par quoi on peut devenir libre. ·         On peut donc en ce sens considérer qu'on peut au moins parler d'un droit au travail. ·         Mais cela suffit-il ? Pourquoi l'idée d'un droit au travail devrait-elle se compléter de celle d'un droit du travail ?   Travail aliéné et travail exploité. ·         Cette conception hégélienne du travail s'appuie sur l'hypothèse selon laquelle le produit du travail existe déjà dans la représentation du travailleur et que le travailleur vise cet objet dans son travail. ·         Il permet donc la réflexion du travailleur et son dépassement intellectuel puisque le travailleur est amené à schématiser le produit de son travail et à en élaborer les plans.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail?	Corrigé de 2113 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail? " a obtenu la note de : aucune note

Quel sens y a-t-il de parler d'un droit du travail?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit