LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Sur quoi peut se fonder la certitude d'avoir ... Le temps est il en nous ou hors de nous? >>


Partager

En quel sens peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quel sens peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé?



Publié le : 14/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	En quel sens peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé?
Zoom

Dieu ne s'est jamais manifesté en personne pour nous révéler qu'en réalité, notre être était achevé. Comment donc trancher ? Heidegger propose tout au long de son oeuvre une réinterprétation de l'histoire de la métaphysique. En particulier, Kant et le problème de la métaphysique envisage comme ligne problématique la question de la finitude radicale de l'homme. La finitude, jusqu'ici, avait été pensée comme une limitation par rapport à un infini, mais jamais pensée en tant que telle. Cela signifie par exemple dans le cas de Leibniz que nous envisageons de manière  « inachevée « notre être parce que contrairement à Dieu, nous n'avons pas la possibilité de percevoir immédiatement notre notion complète. Autrement dit, Dieu possède des caractéristiques, par exemple un entendement infini, que nous ne possédons que de manière imparfaite ou limitée. Nous nous concevons de manière limitée seulement par rapport à la conception illimitée que nous avons de Dieu. C'est seulement pour cela que nous pouvons nous concevoir comme inachevé. Au contraire, l'interprétation heideggérienne de la finitude est radicale, c'est-à-dire que l'homme (plus précisément chez Heidegger, le Dasein) est radicalement fini en lui-même.


  • I – Est-il possible de penser l'homme autrement qu'achevé ?
  • II – L'être de l'homme
  • III – La finitude radicale de l'homme

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4407 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " En quel sens peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit