LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La nature de l'homme c'est l'artifice L'artiste doit-il être engagé ? >>


Partager

Quelle importance accordez-vous au dénouement d'une nouvelle ou d'un roman ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelle importance accordez-vous au dénouement d'une nouvelle ou d'un roman ?



Publié le : 5/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quelle importance accordez-vous au dénouement d'une nouvelle ou d'un roman ?
Zoom

Lorsque nous nous demandons quelle importance nous accordons à quelque chose, nous posons une question d’ordre évaluatif. En effet, nous pouvons considérer quelque chose comme relevant de la plus haute importance, d’une importance moyenne (on parlera alors d’indifférence : rien ne nous engage particulièrement à la considérer) ou alors comme dépourvue d’importance. On dira donc que l’importance que nous accordons a quelque chose est variable et quelle détermine le type de rapport que nous entretenons avec elle. En effet, plus l’importance d’une chose sera élevée a nos yeux, plus nous nous efforcerons de la rechercher, de l’obtenir, aux détriments d’autres.

 

Par dénouement, nous entendons la situation finale d’une œuvre littéraire ou d’une situation en général. L’idée de dénouement provient de celle d’un conflit, d’un « nœud « dans un récit, qui trouve sa conclusion, heureuse ou malheureuse, dans une situation qui en présente les aboutissants de manière définitive.

 

Le roman est un genre littéraire aux contours mouvants, caractérisé pour l'essentiel par une narration fictionnelle plus ou moins longue, ce qui le distingue de la nouvelle (celle-ci étant traditionnellement un genre littéraire de faible durée). Le roman peut également être défini comme un ouvrage en prose, laissant une forte place à l’imaginaire. Milan Kundera le caractérise comme « forme exploratoire de la vie « en tant qu’il se rapporte aux incarnations diverses de la vie humaine au cours de l’histoire, dont il essaye de traduire, au moins formellement, la singularité.

 

Un nouvel est un récit de fiction court, rédigé en prose, qui peut de ce fait être publié aussi bien dans les journaux qu'en recueil. La poétique de la nouvelle insiste sur la concaténation des événements en vue de produire un effet final d’autant plus fort qu’il était imprévu.

 

A première vue, nous dirons que l’importance que nous accordons au dénouement d’une nouvelle ou d’un roman est d’autant plus grande que nous nous refusons à le connaitre avant d’avoir achevé l’œuvre qui l’amène, et pourrions refuser de lire cette dernière si d’aventure nous en connaissions les aboutissants a l’avance. Cependant, nous verrons que cette importance considérable accordée au dénouement est sans doute le propre des lecteurs peu au fait de la singularité de la Littérature, qui recherchent avant tout en elle un effet spectaculaire. C’est finalement bien davantage à la construction littéraire du dénouement qu’a ce dernier que nous devons accorder de l’importance, ce que nous verrons dans le dernier temps de ce travail.

 

La question au centre de ce travail sera donc de déterminer si l’importance considérable intuitivement accordée au dénouement d’une nouvelle ou d’un roman est légitime ou contraire à la spécificité de ces deux genres littéraires.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1551 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quelle importance accordez-vous au dénouement d'une nouvelle ou d'un roman ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit