LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Notre connaissance du réel se limite t-elle ... La connaissance connait-elle des limites ? >>


Partager

A quelles conditions l'affirmation je sais" est-elle légitime?"

Philosophie

Aperçu du corrigé : A quelles conditions l'affirmation je sais" est-elle légitime?"



Publié le : 7/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	A quelles conditions l'affirmation je sais
Zoom

Kant l’a bien souligné, la raison humaine est toujours portée à se poser des questions et à chercher à connaître ce qu’elle ne pourra jamais atteindre. L’homme est avide de savoir, et ne se satisfait jamais pleinement des réponses qui lui sont offertes. Il aimerait pouvoir affirmer « je sais « sur toutes choses. Hélas, c’est souvent lorsqu’on commence à savoir des choses que l’on mesure encore plus l’étendue de notre ignorance, et l’apparente impossibilité à savoir. Comment peut-on dire « je sais « sur une chose si l’on ne connaît pas toutes choses ? Ne peut-on supposer que ce que l’on ne sait pas pourrait invalider ce que l’on croit savoir ? Comment être sûr de ce que l’on sait vraiment ? A quelles conditions l'affirmation "je sais" est-elle légitime, c’est-à-dire, à quelles conditions a-t-on le droit d’affirmer « je sais « ?

 



Il semble qu'on ne peut jamais être certain de savoir, mais que l'on doit seulement chercher à savoir, en restant humble sur la force de vérité de nos acquis. Ce que l'on sait ne consiste bien souvent qu'en opinions, idées reçues et préjugés, qui sont bien loin de la vérité. L'allégorie de la caverne racontée par Platon dans La République (livre VII) dénonce les méfaits de cette situation où l'homme se contente de croire à ce qu'il voit et pense détenir le savoir alors qu'il n'en est qu'un pâle reflet. Les hommes sont enfermés dans une caverne, qui représente le monde des préjugés et de la confiance naïve, et ignorent que ce qu'il voient autour d'eux ne sont que les ombres projetées des réalités extérieures. Ils prétendent alors savoir, alors que tout leur est caché. Il semble qu'il ne soit pas légitime d'affirmer « je sais », lorsque ce que l'on sait n'est pas la vérité.     2ème partie : On ne peut affirmer « je sais » que sur certaines choses.   -On peut penser que l'homme est en mesure de savoir certaines choses, tandis qu'il ne peut prétendre à la connaissance absolue de certaines autres. Il y aurait donc des conditions requises pour affirmer en toute légitimité « je sais ». Ainsi, on peut dire « je sais » à propos de vérités immuables, de faits nécessaires, ou d'évènements constants ou passés, qui ne peuvent plus être changés.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2744 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " A quelles conditions l'affirmation je sais" est-elle légitime?" " a obtenu la note de :

10 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit