NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles sont les différentes fonctions du tr ... Quelles sont les limites de l'ignorance ? >>


Partager

Quelles sont les limites au devoir de mémoire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelles sont les limites au devoir de mémoire ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quelles sont les limites au devoir de mémoire 	?
Zoom

Le « devoir de mémoire « est un thème qui a joué un rôle important au XX ème notamment avec la seconde guerre mondiale et l’extermination massive des juifs. L’expression en elle-même renvoie à une connotation morale. En effet, le devoir se distingue de l’obligation juridique mais aussi de la nécessité physique. Il désigne l’obligation morale en tant que telle, obligation issue de la conscience et de la liberté de l’homme. La mémoire quant à elle désigne quant à elle dans le sens ordinaire à la faculté de l’être vivant de conserver une trace ou l’empreinte de son passé et de s’y référer. Le mot tire son origine du latin memoria qui signifie « souvenir «. Le devoir de mémoire ne concerne donc pas tant la faculté physique que l’obligation morale de garder le souvenir de quelque chose. Le sujet pose ici la question des limites du souvenir. Doit-on tout conserver en mémoire ?Le devoir de mémoire ne peut-il pas être néfaste pour le présent ? Ne peut-il pas étouffer celui qui y répond ? Doit-on imposer un devoir de mémoire ? Le souvenir ne doit-il pas être volontaire ? Comment décider le contenu de se souvenir ?



, il n'y aurait pas de possibilité de connaissance et de relation entre deux choses. - Le devoir de mémoire rentre donc dans la constitution des peuples comme exigence de transmission. C'est bien lui qui permet à chaque peuple de construire son identité, de connaître ses origines. Les mémoires collectives sont en effet fragiles et vulnérables. Ainsi un peuple ne peut prendre réellement conscience de lui-même, de son existence, tant qu'il n'a pas connaissance de son histoire, des faits qui l'ont amené à cet état actuel. Pour l'écrivain Milan Kundera, le « devoir de mémoire » est corrélatif du droit des peuples à disposer librement d'eux-mêmes. Il affirme ainsi que « la lutte de l'homme contre le pouvoir est la lutte de la mémoire contre l'oubli ».   Le devoir de mémoire peut étouffer le présent  - Cependant, il faut se demander si le devoir de mémoire est absolu, s'il ne peut pas être néfaste. En effet, puisqu'il porte généralement sur des événements malheureux, s'obliger à garder ceux-ci en mémoire n'est-ce pas empêcher l'homme de se libérer mais aussi de laisser le présent s'épanouir. Pour Nietzsche, ainsi, l'excès d'histoire est dangereux parce que la mémoire et l'étude des faits passés mettent à jour "tant de fausseté, de grossièreté, d'inhumanité, d'absurdité et de violence" que l'illusion indispensable à tout individu se dissipe.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1796 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quelles sont les limites au devoir de mémoire ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit