LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle est la valeur d'un exemple? Qu'est-ce qui me permet de reconnaître en au ... >>


Partager

Ce qui est légal est-il nécessairement légitime?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ce qui est légal est-il nécessairement légitime?



Publié le : 23/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

	Ce qui est légal est-il nécessairement légitime?
Zoom

Les notions de légalité et de légitimité possèdent une racine commune, qui est la notion de loi. Cependant, la légitimité semble s’étendre au-delà de la simple conformité à la loi qu’exprime la légalité. Sur la base de cette dissymétrie, on peut se demander si le légal est nécessairement légitime.

Or, si le questionnement se porte d’abord sur les concepts de légalité et de légitimité, à leurs renvois respectifs au domaine du droit positif et du politique pour l’un et à l’idée de justice et à l’éthique pour l’autre, la réflexion se doit d’envisager les conséquences pratiques d’une exigence de légitimité.

Si le pouvoir politique s’exerce via la loi, exiger de lui une légitimité quant à son exercice, revient à le circonscrire, sinon à le limiter. Or, qui est susceptible d’exprimer une telle exigence et de l’appliquer ? Le pouvoir légal lui-même ? La conscience politique des citoyens ? Quoi qu’il en soit, c’est le fondement de l’édifice politique qui se trouve mis en question par l’exigence de légitimité.



De fait, un régime qui suit ses lois n'est pas illégal. Toute décision, aussi inique soit-elle, peut s'appuyer sur des lois (exemple des Rois Catholiques). Tout peut être justifié par une loi. En revanche, tout n'est pas juste dans ce que justifie la loi. La loi décide du légal, mais pas du juste. C'est en ce point précis que se pose la question de la légitimité, car la légitimité juge la loi elle-même. Le légal peut donc se trouver légitime ou illégitime. Mais qui en décidera ? Le pouvoir légal, par hypothèse, ne le peut pas. Une division entre un pouvoir qui décide du légal et non du légitime et un autre pouvoir qui ne décide pas du légal, mais de la légitimité des lois, compromet l'édifice politique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1205 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Ce qui est légal est-il nécessairement légitime? " a obtenu la note de :

6 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit