NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'opinion a-t-elle nécessairement tort ? L'artiste doit-il chercher à plaire ? >>


Partager

Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de valeur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de valeur ?



Publié le : 4/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de valeur ?
Zoom

Ce qu'il n'est pas possible d'acquérir moyennant finances, par la médiation de l'argent et de la monnaie, par le biais d'un moyen d'échange universel, est-il privé de toute capacité d'échange et de toute norme idéale et échappe-t-il au caractère des choses jugées supérieures ou désirables ? Tout peut-il avoir une valeur marchande ? La personne n'a-t-elle pas une valeur absolue ? Ne faut-il pas distinguer, avec Kant, les choses et les personnes ? Au-delà du prix, ne peut-on postuler la sphère de l'idéal? En définitive, tout a-t-il un prix ? Y a-t-il une primauté du spirituel ? Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de valeur ?
Nous sommes ici interrogés sur l'au-delà de notre sphère marchande. Le gain théorique et pratique de l'intitulé est évident : nous faut-il ou non tout ramener à des échanges économiques ?



Elle n'a pas une valeur marchande à proprement parler, mais une valeur au sens moral. Or valeur devient ici valeur absolue. Alors que les choses sont des moyens, les personnes, inachetables, sont des fins en soi. « Ce ne sont donc pas là des fins simplement subjectives dont l'existence, comme effet de notre action, a une valeur pour nous : ce sont des fins objectives, c'est-à-dire des choses dont l'existence est une fin en soi-même, et même une fin telle qu'elle ne peut être remplacée par aucune autre, au service de laquelle les fins objectives devraient se mettre simplement comme moyens. Sans cela, en effet, on ne pourrait trouver jamais rien qui eût une valeur absolue. « (Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs, 2e section, Delagrave, p. 149)

La personne n'est pas une valeur économique, mais une valeur idéale. Alors que les choses économiques peuvent s'acheter, les personnes ont une « valeur intérieure «, en quelque sorte. Les valeurs économiques sont moyens (pour la subsistance, etc.), la personne est fin en soi.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6356 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de valeur ?" a obtenu la note de :

8 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit