Qui peut juger le droit ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le travail est-il la condition de la réalisa ... La non-violence relève-t-elle de la fiction ... >>


Partager

Qui peut juger le droit ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qui peut juger le droit ?



Publié le : 9/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Qui peut juger le droit	?
Zoom

Le droit est le système de lois élaborés par le pouvoir politique afin d’organiser de manière pacifique la vie au sein d’une société. En ce sens, le droit positif incarne un consensus sur ce qui est reconnu par la loi, par l’État et donc supposé connu par les citoyens, comme juste par tous. Il doit donc être respecté, ne doit pas être bafoué pour remplir son rôle de garant de la justice et de l’ordre publiques. Or, juger, c’est opérer une action d’évaluation, de comparaison de quelque chose ou de quelqu’un à un critère. Ainsi, si le jugement n’est pas nécessairement péjoratif, il suppose en tous les cas une opération de critique de son objet. Or, comme nous l’avons vu une telle opération de jugement à l’égard du droit ne risque-t-elle pas de mettre en danger la fonction même du droit ? Ne doit-on pas supposer que le droit est souverain dans la hiérarchie des normes, en conséquence de quoi personne ne pourrait le juger ?
 
 Pour autant, soutenir ainsi que personne n’a de légitimité à juger le droit, n’est-ce pas s’exposer à toutes les dérives totalitaristes ? En tant que fondement du politique, le droit n’est pas seulement garant de l’ordre mais aussi de la justice. Ne doit-on pas alors supposer qu’il est l’affaire de tous, ou à tout le moins de tous les individus reconnus comme des citoyens ? N’est-ce pas le droit de chacun d’émettre un jugement sur le droit auquel il obéit mais à l’élaboration duquel il participe également ?
 
 Mais cela ne va pas de soi. Nous avons vu que le jugement était une action critique, un acte d’analyse, un fait de raison. En ce sens, ne suppose-t-il pas un certain savoir, une certaine connaissance ? Dès lors, si le droit semble être l’affaire de tous et qu’en ce sens tous les citoyens auraient légitimité à critiquer le droit, pour autant, ont-ils tous les moyens et la capacité de le faire ? L’évaluation du droit peut-elle être autre chose qu’une affaire d’experts ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qui peut juger le droit	? Corrigé de 2868 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qui peut juger le droit ?" a obtenu la note de : aucune note

Qui peut juger le droit ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit