LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: Peut-on s'affranchir de la conscience m ... ARISTOTE: Chacun peut-il avoir sa vérité ? >>


Partager

Ce qui est subjectif est-il nécessairement faux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ce qui est subjectif est-il nécessairement faux ?



Publié le : 1/7/2015 -Format: Document en format HTML protégé

Ce qui est subjectif est-il nécessairement faux ?
Zoom

n Recherche des idées

Le sujet se présente comme le durcissement d'une opinion répandue, non dans le sens commun, mais dans la philosophie. Car ce sont bien les philosophes, ou plutôt certains philosophes, qui nous invitent à nous


méfier de tout ce qui est « subjectif « : l'opinion, les préjugés, les sensa­tions... bref, tout ce qui appartient à tel individu et à lui seul, et fait obs­tacle à la découverte du vrai, commun à tous. Le risque à endiguer est celui du relativisme qui consiste, pour chacun, à définir la vérité à partir de ce qui lui apparaît. Pourtant, c'est bien la capacité de l'homme à être un sujet pensant et conscient qui le rend homme et le distingue des bêtes. C'est sa subjectivité qui lui permet, et elle seule, d'accéder à la vérité. Les animaux, eux, n'ont pas de notion du vrai et du faux. On se doute donc d'ores et déjà que ce qui est « subjectif « ne sera pas toujours, « nécessai­rement « faux. On pourra aussi creuser la piste de l'intersubjectivité, c'est-à-dire se demander si plusieurs subjectivités, travaillant ensemble. ont ou non plus de chances qu'une subjectivité isolée d'arriver au vrai.

n Problématique

Ce qui provient de la conscience induit-il toujours l'homme en erreur ? Comment peut-on à la fois soutenir que la conscience désigne la condition absolue pour accéder au vrai, et qu'elle pousse l'homme dans l'erreur ? N'y-a-t-il pas, dans « ce qui est subjectif «, les éléments non seulement nécessaires mais aussi suffisants, pour permettre à l'homme de découvrir la vérité ?

n Citation

 

·  « L'homme est la mesure de toutes choses « (Platon, Protagoras).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1543 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Ce qui est subjectif est-il nécessairement faux ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit