NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Un monde humain sans affrontement est-il pens ... Qui parle quand je dis "je" ? >>


Partager

En quoi le culte des morts est-il signe d'humanité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En quoi le culte des morts est-il signe d'humanité ?



Publié le : 3/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

En quoi le culte des morts est-il signe d'humanité ?
Zoom

• L'ethnologie nous montre que partout les morts ont été ou sont l'objet de pratiques qui correspondent toutes à des croyances concernant leur survie (sous forme de spectre corporel, fantôme, ombre, âme, etc.), ou leur renaissance.
 
 • Penser la survie (sous une autre forme) n'est-ce pas penser au-delà et par-delà le donné ?
 Pourquoi (en quoi) les animaux sont-ils (seraient-ils) incapables de ce ou ces modes de pensée ?
 



Ce sujet a également un enjeu anthropologique (voir le livre de Louis-Vincent Thomas, Anthropologie de la mort, 1re et 3e parties surtout). Pourtant, l'humanité peut-elle accepter cette forme de superstition, de croyance ? «En quoi le culte des morts est-il signe d'humanité?» (question qu'on pourrait aussi ranger dans la catégorie suivante : «En quel sens ? »). Ce sujet vous invite à réfléchir sur ce qui fait - causes, raisons - qu'on voit dans le culte des morts un signe spécifique d'humanité (homme/animal, par exemple). Mais attention : ici, le libellé du sujet vous montre que c'est dans le fait même, dans la réalité socio-anthropomorale du culte des morts (ensevelissement, rites funéraires, Jour des Morts, commémoration des grands hommes, etc.), qu'il faut aller chercher les raisons significatives demandées : en effet, celles-ci ne seront pas produites par déduction abstraite. Car, sur le sujet tel qu'il est formulé, il faut aller non de l'abstrait au concret mais du concret à l'abstrait (du fait à l'idée, non l'inverse). C'est une nuance.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3016 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "En quoi le culte des morts est-il signe d'humanité ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit